Mis en avant

Un weekend dans l’Eure (2/2)

La suite de mon séjour dans l’Eure ! Nous nous étions arrêtés au splendide château du Champ de Bataille et des collections de Jacques Garcia, son propriétaire.

Direction ensuite Le Bec-Hellouin, un village classé depuis 2006 parmi les Plus Beaux Villages de France. Le temps n’est pas avec nous et la pluie bat son plein mais le village a tout de même beaucoup de charme. Nous visitons l’abbaye, dont l’existence remonte au 11ème siècle et où des moines bénédictins vivent encore. Des retraites sont possibles là-bas ! Le village possède un petit côté anglais très charmant.

Notre route nous conduit ensuite vers Pont-Audemer où nous goûtons la spécialité du coin : le mirliton, à base de mousse pralinée dans un cylindre fermé aux extrémités par du chocolat noir, dont le nom s’inspire d’un petit instrument de musique.

Le soir, nous logeons dans la petite ville de Conches-en-Ouche à la chambre d’hôtes « Le Jardin Découverte« , un ensemble de petites maisons et chambres. Il y a un joli petit jardin avec un potager où il est possible de flâner. L’accueil est chaleureux, je vous recommande cet endroit vous vous y sentirez comme chez vous ! Vous pourrez dîner non loin d’ici dans le restaurant « Le Donjon« .

Le matin, j’en profite pour faire une petite séance de cardio dans la salle de sport de la chambre d’hôtes. Ainsi, je mérite mon petit-déjeuner bien copieux ! Un gâteau maison nous ai proposé ainsi que du bon pain, des viennoiseries… nous sommes gâtés.

Nous quittons nos hôtes et nous dirigeons vers le château du Beaumesnil, du début du 17ème siècle. Nous visitons en premier son potager conservatoire et découvrons les centaines d’espèces qu’il abrite. L’association « 1001 légumes » gère ce lieu et propose des visites. Le potager fait près d’un hectare et les 500 variétés de légumes anciens ou pittoresques sont organisés en carrés. Les insectes butinent partout, c’est très agréable. Nous goûtons même des fleurs comestibles !

La visite du château, construit dans un style Louis XIII, s’impose ensuite avec sa particularité : la « motte » qu’il est possible d’explorer. La collection de reliures anciennes du château est exceptionnelle. Ce dernier est aussi appelé « château des Gourmandes ». Nous découvrons pourquoi juste après !

Nous participons à un atelier confection de caramel dans les cuisines du château… Un vrai voyage dans le temps avec notre guide. Le pique-nique est possible dans le parc du château : tables, bancs et chaises longues sont à disposition. Après une balade dans le parc, il est temps de rentrer.

Vous avez maintenant de quoi vous prévoir un beau weekend, ou plus, dans l’Eure !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca.

Mis en avant

Un weekend dans l’Eure (1/2)

Je suis allée pour la première fois en Normandie récemment, et je dois absolument vous parler de ce joli voyage. J’étais dans l’Eure (27) et le programme a été établi par Eure Tourisme. N’hésitez pas à vous tourner vers eux pour toute question sur votre futur passage chez eux ! En attendant, cet article va vous donner une idée de chouette itinéraire : activités, hébergements et restaurants.

Jour 1

Nous avons commencé le voyage avec un incontournable : les jardins de Monet à Giverny ! En discutant avec deux couples en vacances le lendemain dans la chambre d’hôtes, je leur ai appris que le site était très fréquenté.

La Fondation Monet accueille environ 700 000 visiteurs par saison. Voilà, à présent vous êtes prêts psychologiquement ! Le site est à voir absolument, les jardins sont sublimes et l’intérieur de la maison, encore dans son jus, nous fait voyager dans le temps.

Où manger à Giverny ? Vous pouvez aller à La Musardière à quelques pas de la sortie des jardins de Monet. Ce restaurant possède un Bib gourmand au Michelin. Attendez-vous à une cuisine bistronomique, de beaux dressages et des produits locaux/de saison. Le + : la très belle terrasse.

Notre voyage se poursuit ensuite vers Évreux. J’ai adoré découvrir son histoire avec notre guide Serge, de l’office du tourisme de la ville. Nous avons découvert l’orgue de la cathédrale, les vitraux de cette dernière et son architecture qui a échappé aux destructions de la seconde Guerre Mondiale. Passez aussi au musée juste à côté, il est gratuit et offre de très belles collections.

Le soir, notre hébergement mérite toute votre attention. Derrière un portail avec deux têtes de chevaux dorés, un manoir se cache…

Et porte d’ailleurs ce nom ! Bienvenue au Manoir des chevaux dorés, une magnifique habitation, ancienne auberge depuis le 18ème siècle. La décoration est sublime, les photos parlent d’elle-même. Literie extrêmement confortable, calme car de l’autre côté de la route dans une cour, petit-déjeuner copieux le matin… Cette chambre d’hôtes aura tout pour vous plaire.

La Manoir des chevaux dorés se trouve à Le Neubourg, et si vous comptez y manger le soir vous pouvez aller à La Longère. Le personnel avait gentiment prévu pour moi un plat végétarien autour du brocolis, je me suis régalée.

Le lendemain, après le délicieux petit déjeuner et une nuit réparatrice dans les bons lits du Manoir, nous reprenons la route. Pas pour longtemps car notre destination, le Château du Champ de Bataille, se trouve à 10 minutes de notre chambre d’hôtes.

J’ai été subjuguée par le lieu ! Jacques Garcia possède ce château et en a fait la plus grande collection privée de France ouverte au public. La pièce dédiée à la famille royale, Marie-Antoinette, Louis XVI et leurs enfants est impressionnante, des documents et objets leurs ayant appartenu et originaux peuplent la pièce. Mon coeur d’historienne de l’art était sous le charme !

J’ai également beaucoup apprécié les extérieurs et la serre tropicale. Vous pouvez déjeuner sur place avec des bocaux réalisés localement. Récemment, des hébergements ont vu le jour et vous pourrez donc si vous le souhaitez passer quelques nuits au château. Attention, les collections à l’intérieur du château ne se visitent qu’en visite guidée.

La suite de notre périple dans la partie 2 !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Un weekend à Vendôme

Je reviens vous voir aujourd’hui avec une nouvelle idée de weekend en Centre-Val-de-Loire : Vendôme ! Personnellement, je ne connaissais pas du tout cette ville qui était, pour de nombreux tourangeaux et moi, la ville entre Tours et Paris quand on prend le TGV. J’ai eu le plaisir de la découvrir sur l’invitation de l’Office du tourisme de Vendôme. Et je vais vous convaincre que c’est une destination qui a beaucoup à offrir.

Jour 1

Après 45 minutes de route depuis Tours, nous arrivons avec mon amie Emma dans le centre ville de Vendôme. Il fait un temps superbe et nous avons rendez-vous dans un premier restaurant : Ô Bar à vins, 25 rue du Change. Il y a une jolie terrasse mais nous préférons l’intérieur car il fait assez chaud ! Nous optons pour le plat du jour, du poisson : un omble chevalier parfaitement cuit et avec une délicieuse sauce, le tout accompagné d’un verre de chablis. Nous en profitons pour étudier le programme du weekend avec la documentation mis à disposition par l’office du tourisme.

Après manger, nous suivons le parcours Laissez-vous conter Vendôme pour découvrir tous les incontournables de la ville. Vendôme à le label Villes et pays d’art et d’histoire. Nous allons visiter notamment l’Abbaye de la Trinité et sa magnifique architecture gothique flamboyant.

Après cette jolie balade, nous avons rendez-vous dans le salon de thé Benjamin Bordas sur la place Saint-Martin. Nous sommes superbement reçues et goûtons plein de spécialités : coup de coeur pour les Larmes, du chocolat praliné entouré d’une meringue ! Ils ont une très grande offre : pâtisseries, gâteaux, viennoiseries et même de délicieux cocktails de fruit. Un incontournable quand vous viendrez à Vendôme !

Il est à présent temps de reprendre la voiture pour aller découvrir notre gîte pour ces deux prochaines nuits. Nous nous rendons au village de Les Roches-L’Évêque, c’est à environ 15 minutes du centre de Vendôme. Nous découvrons un village troglodyte et c’est d’ailleurs dans la roche que nous passerons la nuit ! Nous dormons dans Les Troglogites de la Tourette, de magnifiques gîtes très spacieux aménagés à même la roche.

C’est splendide, superbement décoré et nous avons même une petite terrasse pour profiter de la vue sur le vendômois. Le frigo est rempli de spécialités locales : vin, miel, thés… On va se régaler. Nous passons une superbe nuit, quel plaisir et quel apaisement de dormir au coeur du tuffeau. Il n’y a aucune sensation de claustrophobie, je sais que beaucoup de mes abonnés Instagram m’ont posé la question ! Justement, c’est très calme et reposant on dort très bien.

Jour 2

Le matin, nous profitons de la belle lumière du gîte puis c’est parti pour une deuxième journée ! Notre première activité se déroule en forêt : nous rejoignons Laurence Paganucci, sophrologue, pour un bain de forêt. Exercices de respiration, concentration sur les sens… Un vrai moment de détente !

Pour le déjeuner, nous avons rendez-vous au Moulin du Loir et j’ai adoré ce restaurant. Nous avons mangé juste au-dessus de la rivière du « Loir » et nous avons été très bien accueillies. De nombreux fruits de mer sont à la carte et nous en profitons. Je choisis les gambas flambées puis de délicieuses profiteroles en dessert. Le tout accompagné d’un très bon Pouilly-fumé bien frais.

Pour digérer, nous avons rendez-vous à une dizaine de minutes de Vendôme en voiture dans le village de Thoré-la-Rochette. Nous retrouvons Solène pour un tour de calèche ! C’est Praline qui nous conduit à travers le village, puis les vignes, où nous découvrons l’appellation d’origine contrôlée Coteaux du vendômois. La balade est super agréable et nous profitons de ce moment avant la dégustation

Rendez-vous ensuite aux Caves Aux Caux où nous allons pouvoir découvrir les cuvées ! Nous retrouvons Pascal, le mari de Solène et leurs deux adorables enfants. Une ambiance familiale et chaleureuse règne aux Caves Aux Caux. Passez les voir lors de votre passage dans la région, vous passerez un très bon moment. Coup de coeur pour les cuvées Fleuron et Le charme de Méloé ! Fraîcheur et générosité.

Jour 3

Deuxième réveil dans notre joli gîte, nous sommes tristes de devoir le quitter ! On s’y sentait particulièrement bien. Dans la matinée, nous visitons Musikenfête, un musée sur le thème des instruments de musique du monde, et découvrons la nef musicale, une réalisation de l’artiste Robert Hébrard.

Le programme nous emmène ensuite vers Lavardin, classé parmi les plus beaux villages de France où nous mangeons dans le bistrot chez Arti. C’est une super adresse, tout est fait maison, l’accueil est familial, plein de gentillesse et de volonté de bien faire. Je vous conseille de réserver ! Je me régale avec un délicieux risotto de champignons et le crumble du moment.

Nous poursuivons ensuite la visite du village jusqu’au château, malheureusement fermé à l’époque où nous passons ! Nous avons ensuite un dernier village à découvrir avant notre départ : le village troglodyte de Trôo.

C’est le village que j’ai préféré ! Il y a des habitations partout dans la roche, des expositions, des petits chemins… Quel plaisir de s’y promener. Le village est grand, on découvre tous ces niveaux et tout est joliment décoré. Très dépaysant !

C’est ici que s’arrête notre séjour en Vendômois ! Je vous conseille vraiment de venir découvrir ce coin, qui a beaucoup à offrir et où vous ferez de très belles découvertes. Si ce programme peut vous aider à élaborer le vôtre j’en serai ravie, et si vous voulez voir plus d’images et de vidéos rendez-vous sur mon compte Instagram où j’ai détaillé également tout mon séjour.

Alors, partants pour venir découvrir Vendôme ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Idée weekend dans la Vienne : visiter Châtellerault

Je ne connaissais Châtellerault que de nom, puis l’Office du Tourisme m’a proposé de venir explorer ce territoire ! Je suis partie avec une amie à la découverte de cette ville, et nous avions un très chouette programme que je vais vous partager dans cet article afin de vous inspirer pour votre prochain weekend.

Jour 1

Nous sommes arrivées à Châtellerault en début de matinée et nous nous sommes rendues à l’Office du Tourisme pour peaufiner notre programme. Les équipes sont très à l’écoute et pourront vous proposer les activités les plus adaptées à vos souhaits. Nous partons en direction des Halles, c’est un samedi matin et le marché bat son plein. De nombreux stands proposent des spécialités de la région. Tout donne envie mais nous avons des restaurants à tester alors nous patientons…

Nous nous rendons dans la boutique Maison Bourbon, au 41 rue Bourbon où on nous fait une démonstration + dégustation de café et de thé. Ils font de la torréfaction artisanale. Je suis connaisseuse niveau thé, en revanche, n’étant pas amatrice de café, j’ai appris beaucoup de choses !

Après ces premières découvertes, nous nous rendons dans un restaurant réputé : La Maison D’Alice, au 162, rue Alfred Hérault. Un beau menu qui donne envie, des plats frais et savoureux. Le lieu est très joli : c’est vraiment une très chouette adresse que je vous recommande les yeux fermés.

Le programme de l’après-midi nous dirige vers le musée d’Art et d’Industrie – Le Grand Atelier, qui se déploie sur 3000m2 et propose trois espaces d’expositions :

  • 200 véhicules historiques
  • La manufacture d’armes de Châtellerault
  • Le Cabaret du Chat Noir, crée par le châtelleraudais Rodolphe Salis, dans l’ambiance de Montmartre à la fin du XIXème siècle

Nous suivons la visite guidée qui nous éclaire sur l’histoire du territoire.

C’est maintenant l’heure du goûter ! On mange très bien à Châtellerault… Nous découvrons Citron & Cerise, un joli salon de thé au 51, rue Bourbon. Le salon a été crée par une journaliste iraquienne et pâtissière autodidacte. L’ambiance est cocooning, les gâteaux généreux et faits maison. Ils sont ouverts du mercredi au dimanche.

Nous allons ensuite découvrir notre hébergement pour la nuit, pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur. Bienvenue à « La Maison Charmante« .

C’est une ravissante chambre d’hôtes à la décoration soignée et unique, avec un petit jardin féerique en pleine ville. Vous êtes proche du centre et à la fois dans un endroit calme, reposant. Christine, l’hôte, saura vous faire sentir comme chez vous.

Le soir, nous testons une autre très bonne adresse à Châtellerault : La Ferme St Jacques, au 15, avenue John Kennedy. C’est un restaurant traditionnel, tenue par un maître restaurateur, mais également une rôtisserie ainsi qu’une chambre d’hôtes. Je déguste entre autres un exceptionnel risotto à la truffe… Vous savez que j’adore ça !

Jour 2

Après une douce nuit et un copieux petit-déjeuner à La Maison Charmante, nous reprenons nos pérégrinations. Nous prenons des vélos électriques et prenons part au festival « Vélo, Swing et Petit pois« . Nous suivons un parcours autour de la ville qui nous emmène jusqu’à différentes manifestations. L’ambiance est festive et de nombreux cyclistes y prennent part.

Le séjour à Châtellerault prend fin sur cette note musicale ! Si vous ne connaissez pas encore cette destination, je vous la conseille chaleureusement. C’est un territoire qui a beaucoup à offrir, j’espère vous en avoir convaincu avec ces belles idées de balades. Et si vous avez des questions, écrivez-moi en commentaire !

A bientôt,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Vie Voyage » à Langeais

Je devais vous parler depuis longtemps de cette adorable chambre d’hôtes en plein centre ville de Langeais, au coeur des châteaux de la Loire. Bienvenue donc à La Vie Voyage, chez Marie-Ange…

Macarons de bienvenue… maison !

J’ai passé une nuit dans la suite avec balnéo, très confortable pour un couple ou même avec une amie, comme c’était mon cas ! Nous sommes arrivées en fin de soirée et nous avions prévu de profiter de la table d’hôtes. Si vous me suivez depuis quelques temps par ici, vous savez que je suis fan de cette option !! Nous nous accordons donc avec Marie-Ange pour dîner à 19H30.

L’entrée de la suite

Cela nous laisse le temps de nous installer dans la chambre, de profiter d’un thé avec de délicieux macarons maison au chocolat… Un régal, et ça n’est que le début ! Marie-Ange fait de très belles formations pour se perfectionner. Ses efforts et son talent se ressentent beaucoup. Suivez-la sur Instagram, où elle en parle !

Direction le dîner !

Le moment de dîner arrive, nous retrouvons Marie-Ange au rez-de-chaussée. Nous nous installons autour de la table et dégustons des bulles de Saumur, du domaine de la Paleine. En entrée, un onctueux velouté de butternut avec un filet d’huile de truffe nous attend. Marie-Ange cuisine toujours de saison et avec de bons produits.

Amuses bouche et bulles

Nous découvrons également la D-Vine, une machine qui sert des vins au verre au moyen de fioles, qui sont reconnues par la machine puis en fonction du type de vin, servies à la bonne température. Une fiole = un verre de vin. On choisit sur la carte celui que nous voulons et c’est parti ! Nous choisissons un verre de Chardonnay de Bourgogne.

La D-Vine

La suite du menu nous régale les papilles. Un risotto fondant de petit pois, gambas et chorizo. Pour le dessert, Marie-Ange a imaginé un nougat de Tours (une spécialité locale) revisité avec des poires tapées (également une spécialité de la région) réhydratées au café. Accompagné de sa glace aux cookies de la ferme de la Gautraie (37360 Sonzay). De A à Z, cette table d’hôtes était une réussite !

Les gambas étaient parfaitement cuites

Dans la chambre, je profite de la balnéo avec un bon bain chaud à remous. Détente absolue ! Il est ensuite temps de dormir dans le grand lit qui s’annonce très confortable…

Le top

Le lendemain, après une excellente nuit, nous descendons profiter du petit-déjeuner. Au menu, du fait maison et du local. Un jus « Les Vergers de la Manse » pomme-framboise, un granola maison, des cookies maison (que nous avons gardé pour le goûter) avec des noix de cajou torréfiées et… une babka !! Une sorte de brioche polonaise que j’adore, Marie-Ange connaît ma passion pour les babkas et elle m’en a fait une maison… J’étais si contente !

Délicieuse babka !

Nous profitons encore du confort de la chambre avant de repartir vers d’autres aventures. À Langeais, voici ce que je conseille : le château bien sûr, avec ses spectacles de fauconnerie l’été et son animation avec Stéphane Bern sur le mariage de Charles XIII et Anne de Bretagne. Il y a aussi un excellent traiteur où vous pouvez déjeuner : Les Agapes. Pour un goûter, rendez-vous à la Maison Rabelais pile en face du pont-levis du château !

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site de La Vie Voyage.

Alors, vous venez quand visiter les châteaux de la Loire ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Saphir vous embrasse et vous dit à très vite à la Vie Voyage !
Mis en avant

Trip dans les Vosges du Sud (2/2)

On se retrouve à Luxeuil-les-Bains pour la deuxième partie de mon séjour dans les Vosges ! Nous sommes arrivés sur l’heure du déjeuner, c’était donc l’occasion de découvrir une belle adresse… En plein centre ville, au 15 rue Victor Genoux, se trouve le restaurant L’Annexe du Café Français. La carte est réduite ce qui est pour moi toujours gage de qualité, je choisis un menu entrée, plat, dessert car beaucoup de choses me font envie…

L’Annexe du Café Français à Luxeuil-les-Bains

Nous nous sommes tous régalés de A à Z, j’aimerais habiter plus près pour venir tester les autres plats ! Pour digérer, nous suivons une visite guidée avec l’Office du tourisme du centre-ville et de l’Ecclesia (parmi les 17 sites classés de la ville).

Visite du centre-ville

L’Ecclesia est un site archéologique et un nouveau lieu culturel permettant d’admirer des vestiges antiques et mérovingiens. J’ai adoré cette visite impressionnante et interactive ! Les dispositifs de médiation sont justes et donnent envie de s’attarder pour en apprendre plus. Tout est en excellent état de conservation, c’est impressionnant.

L’Ecclesia

Nous reprenons ensuite la route direction Fougerolles (70220) pour la visite de l’Ecomusée du Pays de la Cerise. Nous en apprenons plus sur le passé de la région et sur le Kirsch AOC. Ensuite, la balade se poursuit jusqu’à la distillerie artisanale Paul Devoille. Nous découvrons son histoire, ses méthodes et leur nouveauté : le SCHRIK, une nouvelle liqueur mise au point par la distillerie. Un petit moment dégustation s’en suit… Nous découvrons les différentes liqueurs et nous dégustons même de l’absinthe, aussi appelée la Fée Verte ! Ne vous fiez pas à ce doux nom…

Dégustation d’absinthe…

Après cette après-midi cerisée, nous retournons dans Luxueil pour découvrir une boulangerie finaliste du concours du Meilleur Boulanger de France sur M6. Connaissant l’émission et l’ayant suivie, j’ai hâte ! La Boulangerie Drouhet est un vrai plaisir pour les yeux… et les papilles ! Nous dégustons le cake ultime marbré chocolat, le Tourbillon (salé) et le soleil d’or de Saint-Colomban. Autant de spécialités délicieuses et à tester absolument si vous passez dans le coin.

Coup de coeur pour ce délicieux cake

Le soir, nous dînons et dormons à l’Hôtel Beau Site à quelques pas du centre-ville de Luxeuil.

Le lendemain, bien reposés, nous nous habillons chaudement et nous dirigeons à nouveau vers les hauteurs direction : la chèvrerie des bois paturés ! Vous pouvez rencontrer les adorables chèvres et tous les autres animaux qui vivent ici… Mignonnerie assurée.

Il n’y a pas que des chèvres à la Chèvrerie !

Nous nous promenons à la découverte des cascades de la Doue et cela donne envie de revenir aux beaux jours pour une baignade… Au retour, une dégustation de fromage nous attend !

Le paradis !

Pour finir ce séjour en beauté (et sous le signe de la nourriture !), nous nous arrêtons « chez Mimi » 11 route de Ronchamp à Melisey (70270). Générosité et abondance vous y attendent ! La carte est élaborée avec l’amour des bons produits. Charcuterie, fromage, pièce de viande… La région s’y montre sous son meilleur jour.

Les Noix de Saint-Jacques version chez Mimi !

Alors, vous avez envie de découvrir les Vosges vous aussi ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Les cascades de la Doue
Mis en avant

Trip dans les Vosges du Sud (1/2)

Il était temps de poser via un article toutes mes impressions de mon dernier long weekend dans les Vosges du Sud ! Le programme était chargé, vous étiez peu nombreux à connaître cette région et je dois vous parler de toutes mes découvertes. C’est parti…

Un air de forêt enchantée…

Nous étions dans la région des Vosges du Sud, en Haute-Saône ! Pour nous mettre immédiatement dans l’ambiance nature, nous avons rejoins la maison Forestière du Plancher-les-Mines (70290) et notre guide Antoine. Nous voilà donc partis après une pause pique-nique pour une marche «VIP» hors des sentiers battus ayant pour thème le terroir, l’aventure et la nature. Sur le chemin parfois escarpé, nous rencontrons des cascades, de beaux champignons cachés dans les bosquets et des vues splendides.

Poêlée de girolles fraîches en pleine forêt !

Changement de thème pour la suite du programme ! Vous connaissez ma passion pour l’architecture suite à mes études d’histoire de l’art… Nous sommes allés visiter la chapelle de Notre-Dame du Haut de Le Corbusier à Ronchamp (70250), j’étais ravie. Le site abrite également un couvent, l’ambiance y est très apaisante et l’intérieur de la chapelle avec ses jeux d’ombres et de lumière offre un moment hors du temps.

Le règne du béton

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Héricourt (70400) pour dîner et passer la nuit à l’hôtel de la Filature. L’hôtel est confortable, très bien pour une nuit entre deux étapes ou un voyage d’affaire. Le restaurant est très bon, la carte fait envie et tous les plats étaient savoureux.

Restaurant de l’hôtel La Filature à Héricourt

Le lendemain, nous avons repris la route direction le Mont Vaudois dans les hauteurs de Héricourt. Ce fort, construit de 1874 à 1877 pour lutter contre l’invasion prussienne, est toujours animé par des bénévoles qui continuent de lui donner vie. La visite est instructive, nous sommes contents d’avoir notre guide qui connaît le site par coeur car il est facile de s’y perdre ! Nous découvrons également la pièce où était cuit le pain et nous nous réchauffons près du feu.

Atelier autour du pain dans le fort du Mont Vaudois

Pour la suite du séjour, nous nous sommes dirigés vers Luxeuil-les-Bains… Rendez-vous dans l’article Trip dans les Vosges (2/2) pour en savoir plus !

Vous connaissez cette région ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Se ressourcer, au vert, dans le Tarn : Mazamet et le Sidobre (1/2)

Je reviens tout juste d’un très chouette blogtrip dans le Tarn, où j’ai pu découvrir des endroits étonnants et qui valent le détour. Tout d’abord, c’est quoi un blogtrip ? Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un voyage presse organisé par un organisme (agence, office de tourisme, région, ou même par des hébergements etc) pour des influenceurs, afin de leur faire découvrir des lieux ou activités. Le but ? Qu’ils en parlent ensuite pour les faire découvrir à leur communauté. Maintenant que vous savez tout, place aux choses sérieuses !

Au cœur de la Montagne Noire

Je suis arrivée dans l’après-midi à Toulouse, où j’ai rejoint les autres blogueuses également conviées au blogtrip. Nous faisons connaissance dans le bus qui nous emmène vers Mazamet. C’est pour moi une totale découverte, je ne connais pas du tout le Tarn ni aucun des endroits que nous allons visiter. Mais c’est une bonne nouvelle, j’ai hâte d’en savoir plus…

Objectif en vue !

Le soleil nous accompagne donc jusqu’à Mazamet où nous découvrons la Montagne « Noire ». Peuplée d’une épaisse forêt, son nom s’inspire des légendes que l’on racontait sur ses habitants il y a quelques siècles : brigands, voleurs… Peu fréquentables ! Rassurez-vous, c’est maintenant un lieu qu’on peut arpenter en famille et qui offre une vraie parenthèse nature. En 2018, la passerelle de Mazamet a été inaugurée et c’est pour cette dernière que nous venons.

Je suis à l’aise non ?

Avec notre super guide Vincent, de l’office du tourisme, nous commençons notre ascension vers la passerelle via le village de Hautpoul. À l’année, moins de 10 habitants y vivent ! Unique en Occitanie, la passerelle de Mazamet, est un chemin aérien de 140 mètres de long qui traverse les gorges de l’Arnette à 70 mètres de hauteur… Rien que ça.

De belles sensations !

Je n’ai pas le vertige et je suis une adepte des sensations « fortes » alors le passage de la passerelle est pour moi un réel plaisir ! La passerelle n’est pas payante, elle est accessible toute l’année et à toute heure. Rassurez-vous, c’est une activité familiale. Mais pour moi, il y a quand même de belles sensations. Ceux qui ont le vertige n’apprécieront pas…

La passerelle, vue d’en bas !

Si vous souhaitez une balade plus calme et moins escarpée, j’ai aussi ce qu’il vous faut ! J’ai découvert lors de ce voyage la petite région du Sidobre, et je n’avais jamais rien vu de pareil. Le Sidobre est la première réserve granitique d’Europe. Tout le paysage est peuplée de rochers en granit, du plus petit gravillon à des tailles exceptionnelles. Nous retrouvons notre guide à la Maison du Sidobre et elle nous emmène sur le sentier des Merveilles à la découverte des rochers les plus emblématiques.

Démonstration de force…

Sur le chemin, nous découvrons la Peyro Clabado qui ne pèse pas moins de 800 tonnes et qui tient de façon très mystérieuse sur un roc bien plus petit qu’elle… Surprenant. Notre guide nous conte merveilleusement les histoires légendaires de chaque rocher croisé durant la balade : l’oie, le billard, le siège du diable… Nous marchons sur les pas des géants qui peuplaient autrefois ce pays (un peu d’imagination voyons !). Moi, je suis transportée. Petite, j’aurais été encore plus fan de ce circuit c’est certain.

Une oie !

Voici donc les deux premières balades nature découvertes durant ce voyage dans le Tarn. Je dois vous parler encore d’autres belles choses, mais je préfère faire deux articles ! Cela sera plus agréable à consulter pour vous.

On s’amuse bien sur ce chemin…

Alors le Tarn, ça vous dit ?

http://www.tarn-tourisme.com/

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Se ressourcer, au vert, dans le Tarn : Arifat et le château de Tauziès (2/2)

On se retrouve pour le deuxième article sur mon blogtrip dans le Tarn ! Vous trouverez ici le lien du premier article qui parle de Mazamet et du Sidobre. Aujourd’hui, nous partons à la découverte des jolies cascades d’Arifat et d’un superbe domaine viticole où vous pouvez passer un séjour…

Forêt enchantée !

Nous sommes arrivés à Arifat pour l’heure du déjeuner, que nous avons pris dans le petit restaurant qui se trouve juste avant le chemin menant aux cascades. Le restaurant s’appelle « Ô sources d’Arifat » et je vous le conseille à 100%. Nous avons été chaleureusement accueilli et nous avons très bien mangé. Mention spéciale pour les cocktails… Restez le soir également pour boire un verre !

Les desserts sont généreux… et artisanaux !

Nous avons retrouvé Serge, notre guide pour l’après-midi, qui fut instituteur mais qui a eu de nombreuses autres vies ! Il connaît par coeur la région, ainsi que l’histoire du site qu’il nous raconte. Nous avons le plaisir de déjeuner avec lui, il nous emmène ensuite à la découverte des cascades… La colonie de vacances se mets en marche !

L’aventure !

Le chemin est un peu escarpé et la descente forte, prévoyez de bonnes chaussures. Sur le chemin, nous découvrons de beaux sentiers et même une petite passerelle à la Indiana Jones qui nous fait passer au-dessus de l’eau. Dépaysement garanti. Les cascades se découvrent au milieu du parcours : nous avons un très beau point de vue, juste en face.

Enfin arrivés !

À la fin de la balade, nous saluons et remercions Serge puis reprenons le bus jusqu’à Gaillac. Nous allons passer la nuit au château de Tauziès. À notre arrivée, le thème du séjour s’annonce tout de suite : les vignes !

Une dégustation s’impose…

En effet, le château est également un domaine viticole. Nathalie nous accueille dans ce lieu qu’elle a rendu intimiste et qu’elle a superbement décoré. Nous découvrons nos chambres, spacieuses et dotées de petites kitchenettes. Très pratique pour un séjour, ainsi le restaurant n’est pas impératif tous les soirs.

Le temps est gris mais chaud, il est donc temps de profiter de la piscine ! Elle offre une superbe vue sur le château et à 360 degrés sur les vignes et la campagne. Je vous conseille vraiment ce lieu, la qualité de la prestation est irréprochable et on peut même réserver des massages à l’ombre des arbres…

Ma chambre !

Le soir, avant le dîner, nous dégustons les vins du domaine près de la piscine. Je découvre quelques cépages que je ne connaissais pas : le Mauzac (qui donne de très bonnes bulles !), Loin de l’oeil, le Fer, Duras, Prunelart… De belles découvertes. Merci à Nathalie et Aurélie pour toutes les explications.

Pensez-y aussi pour vos événements !

Sans surprise, la nuit est confortable et paisible ! Le matin, on vous livre le petit-déjeuner dans des petites caisses à vin et vous pouvez choisir de le déguster tranquillement dans votre chambre. L’équipe est aux petits soins, n’hésitez pas à leur dire vos préférences pendant votre séjour.

Le petit-déjeuner est servi…

Le séjour dans le Tarn s’achève donc sur une excellente note au château de Tauziès ! J’ai déjà envie de revenir… Si vous avez envie de nature, de sorties en couple ou en famille, le Tarn vous plaira à coup sûr. Nous sommes passés seulement pour la nuit à Castres alors je ne pourrais pas vous parler longuement de cette ville mais déjà, les maisons donnant sur l’Argout (la rivière), valent une petite visite. Si vous connaissez déjà la région, je suis preneuse de vos bons plans pour mon prochain passage !

Le Tarn ça donne le sourire !

Alors, vous êtes convaincus par le Tarn ?

http://www.tarn-tourisme.com/

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

À la découverte des domaines viticoles de l’AOC Bourgueil

Voilà un thème qui change un peu par ici mais que je suis ravie de partager avec vous ! Parlons un peu de vin, de gastronomie et d’oenotourisme. J’ai été invitée à découvrir les vins de Bourgueil et la journée fut riche…

Un rosé pétillant naturel !

Bourgueil se situe entre Saumur et Tours et l’AOC Bourgueil, au coeur du Val de Loire, voit le jour en 1937. Le cépage sur ce territoire est le Cabernet-Franc. C’est un cépage que je connais peu, j’étais donc ravie de pouvoir le découvrir avec ceux qui le font vivre.

Nous avons commencé la journée par un pique-nique au milieu des vignes, accompagnés des vignerons qui ont accepté de passer la journée en notre compagnie. Nous avons goûté en premier des rosés de Bourgueil, rares, qui représentent seulement 4% de la production. Un Chenin du Domaine des Ouches a également été dégusté et je l’ai beaucoup apprécié !

Les produits de la région à l’honneur !

L’appellation est composée de plus de 120 domaines. Nous avions avec nous Christophe Deschamps du domaine de Chêne Arrault (qui nous a offert un tour dans une Jeep de 1948 !), Denis Gambier du domaine des Ouches, Jean-Luc Duveau du domaine du Rochouard, et Philippine Delachaux du domaine des Raguenières. Merci également à Sandrine, Laura et Marie !

Rencontre avec Marie, également créatrice de contenu sur Instagram !

Après le pique-nique, nous avons visité les caves de Grand Mont, un impressionnant réseau de plusieurs kilomètres de long. Ces galeries se trouvent sous les vignes et appartiennent à plusieurs propriétaires. Des dégustations peuvent y avoir lieu.

Au cœur de la cave

La visite s’est poursuivie jusqu’à la maison des Vins de Bourgueil où vous pourrez trouver plus de 180 références ! Si avec cela vous n’arrivez pas à faire votre choix… En temps normal, des dégustations peuvent aussi y être organisé. Pour l’anecdote : le bâtiment dans lequel se trouve la maison des Vins de Bourgueil est la maison familiale de Jean Carmet. Vous y trouverez aussi toute sorte de produits régionaux.

La maison des vins de Bourgueil

Enfin, la journée s’est terminée au domaine des Ouches. J’ai découvert l’élevage dit en amphore, dans des récipients en terre cuite. J’ai également pu goûter des vins millésimés 1989 et 2009, une première pour moi !

N’oublions pas le dessert !

La visite de ces domaines et la découverte de l’appellation Bourgueil peut vous offrir une parenthèse originale durant votre séjour dans le Val de Loire. Pensez-y ! Vous pourrez rencontrer des passionnés et apprendre beaucoup de choses…

Vous visitez parfois des domaines viticoles ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Merci Christophe pour le tour en jeep 1948 !
Mis en avant

Le Domaine de Poulaines, de fabuleux jardins en Berry

Dans l’Indre-et-Loire (36), près de Valencay, se trouve un superbe domaine classé Jardin Remarquable. J’ai eu l’occasion de le découvrir et il faut absolument que je vous en parle ! C’est un lieu qui mérite d’être encore plus connu, pour tout ce qu’il a à offrir

Nous sommes arrivés en fin de soirée au Domaine de Poulaines, car non seulement vous pouvez visiter ses extérieurs, mais il est également possible d’y dormir ! Nous avions pour une nuit le gîte Nishiki. Valérie, la propriétaire, nous a chaleureusement accueilli. Nous avions réservé également un dîner avec des produits locaux (option végétarienne possible, ce dont nous avons profité !).

Inspiration japonaise…

En attendant, Valérie nous a proposé de commencer à découvrir le Domaine. En effet, la lumière du soir est superbe et nous sommes donc privilégiés de pouvoir en profiter ! Nous n’allions pas rater cette occasion.

L’arboretum

Et en effet, quelle lumière ! Nous commençons le parcours en découvrant l’adorable cheval, qui vient nous saluer, et les moutons qui l’accompagnent. Nous avançons ensuite vers le Manoir renaissance, il est dans un état de conservation impressionnant. Nous passons les jardins à thème et découvrons l’arboretum. Une petite rivière passe en contrebas du domaine, qui donne au lieu un air très bucolique !

Lumière du soir

Après cette promenade, nous regagnons notre gîte et profitons du dîner. Nous mangeons une galette de pommes de terre (spécialité du Berry !), accompagnée d’une bonne salade, de fromages locaux et d’un vin blanc d’un domaine voisin (délicieux !). La nuit tombe et nous attendons donc le lendemain pour poursuivre notre découverte.

Le salon du gîte Nishiki

Le lendemain, nous profitons d’un petit-déjeuner au soleil : quel plaisir ! Le Domaine de Poulaines est bien évidement un lieu très calme où vous pourrez vous ressourcer. Aux beaux jours, vous pourrez profiter de la piscine et du terrain de tennis.

Ma partie préférée !

J’étais conviée à un « instameet » où plusieurs blogueurs étaient réunis pour parler de l’endroit sur les réseaux sociaux. Ça été l’occasion d’avoir une visite guidée par Valérie ainsi qu’un bon déjeuner à nouveau accompagné de produits locaux. Après avoir exploré tous les recoins du domaine, il était temps de passer à la visite suivante !

Que de bonnes choses !

Le château de Valençay se trouve à une quinzaine de minutes du Domaine de Poulaines et la visite s’impose. Nous le découvrons en compagnie de sa directrice, qui nous a aimablement accompagné tout au long de la (très intéressante) visite.

Le château de Valençay

Le confinement était encore d’actualité et nous avions découvert en avant première l’exposition temporaire. Nous y avons appris que pendant la seconde guerre mondiale, Valençay avait accueilli de grands chef-d’oeuvres du musée du Louvre pour les protéger des destructions des conflits armés et des pillages. À présent que le château est à nouveau ouvert, ne manquez pas d’aller le découvrir !

Une superbe collection de mobilier Empire

Cette parenthèse dans le Berry s’est terminée sous le soleil dans les jardins du château de Valençay. Je suis originaire de Bourges, ça n’est pas si loin, mais je ne connaissais pas bien ce coin du Berry. Cela prouve ce que je vous dis souvent : on a beaucoup à apprendre de nos régions !

Vous êtes déjà venus dans le Berry ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Dormir dans un manoir du XVIIIème siècle…

En rentrant de Bretagne, nous nous sommes arrêtés dans les Pays-de-la-Loire et plus précisément à Crossac. Dans ce village, nous découvrons le magnifique Manoir de Bel Ébat où nous avons prévu de passer la nuit. J’aime beaucoup dormir dans des hébergements historiques, c’est une ambiance unique !

Le Parc Régional de Brière dans les Pays-de-la-Loire

Nous sommes arrivés au Manoir en fin d’après-midi. Sur le trajet, nous avons aperçu de grands étangs (enfin, c’est ce que l’on croyait !) de part et d’autre de la route. Le Manoir se trouve au coeur du Parc Régional de Brière. Ce que nous avions vu à notre arrivée, c’était en fait des marais ! Cela me rappelle ma ville d’origine : Bourges, qui en possèdent également. La balade du lendemain était donc déjà toute trouvée…

Les portes de la cour s’ouvrent et nous découvrons la superbe façade du Manoir. Cécile, la propriétaire, nous accueille chaleureusement. J’ai la chance de pouvoir choisir ma chambre ! Nous montons donc à l’étage et Cécile nous ouvre plusieurs portes, découvrant de belles pièces hautes de plafond et baignées de lumière.

Le Manoir date de 1735

J’ai un coup de coeur pour la chambre Magnolia ! Je craque tout d’abord pour son joli lit à baldaquin ainsi que la lumière exceptionnelle qui y règne. À présent que la chambre est choisie, nous nous installons.

Fan de ce lit !

Au Manoir de Bel Ébat, il est possible de profiter de la table d’hôtes. J’adore quand les établissements le propose ! C’est l’occasion de discuter avec les propriétaires de leurs projets, d’échanger sur ce qu’il y a à faire dans la région… Et bien sûr, on se régale ! J’ai donc à ce moment-là déjà hâte au soir…

Il est à présent l’heure de descendre et à l’occasion d’un apéritif, nous rencontrons également Éric, le mari de Cécile et également propriétaire du Manoir. Ils nous expliquent ce que nous allons manger ce soir et cela fait très envie ! Voici le menu :

Nous nous sommes vraiment régalés, tout était délicieux ! Je suis végétarienne et Cécile avait très gentiment adapté le menu pour moi. N’hésitez pas à prévenir en amont si vous suivez un régime alimentaire particulier, cela est ainsi plus facile pour les hôtes de s’organiser !

Après une nuit calme, je décide d’aller faire un tour dans le beau parc du Manoir. Le jardin est fleuri et peuplé de statues. Dès que l’on quitte l’enceinte du Manoir il est possible de rejoindre facilement les marais du Parc Régional de Brière.

Ambiance onirique

Nous profitons ensuite d’un bon petit-déjeuner servi sur une belle nappe et dans une belle vaisselle… Le charme des hébergements historiques, comme je vous le disais en début d’article ! Je suis vraiment fan. À nouveau, tout est délicieux et mention particulière pour la confiture de coing et vanille… Un régal !

Très instagramable !

Il est à présent temps de dire au revoir à Cécile et à sa famille. Je vous conseille de passer une nuit (ou plus !) dans ce beau manoir où vous serez superbement reçu. La table d’hôtes ne doit pas être manquée et les balades aux alentours vous offrent de quoi passer un très beau séjour. Il est même possible de faire des tours de barques dans les marais avec un connaisseur des lieux ! Le programme idéal pour un weekend reposant et riche en découvertes.

Vous logez parfois dans des hébergements historiques ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Maison de la Plage », déconnexion face à l’océan dans le Finistère

Mes deux derniers articles sur la Bretagne évoquait le Morbihan, il est maintenant temps d’aller explorer le Finistère ! Pour ce séjour, nous avons pu profiter d’une location idéalement placée. « La Maison de la Plage » porte bien son nom, comme vous allez le voir…

La chasse aux coquillages

En quittant Guidel-Plages, nous avons décidé de visiter Concarneau. Vous aviez été nombreux à me conseiller la ville close. Malgré les restrictions sanitaires, il y avait du monde et de nombreuses boutiques étaient ouvertes. Le beau temps nous a permis de faire la balade sur le rempart. La vue sur le port est magnifique !

Découverte de Concarneau et sa ville close

La visite de Pont-Aven s’est aussi imposée. J’ai fait des études d’histoire de l’art et j’ai entendu parler de ce beau village ayant abrité de célèbres peintres de nombreuses fois. Nous n’avons pas pu y rester très longtemps, juste le temps de longer la rue du Port et suivre le circuit menant au Bois d’amour. Passez à l’office du tourisme, ils vous proposeront trois itinéraires de balades différents ! La promenade Xavier Grall et les lavoirs sont également superbes.

Les belles maisons de Pont-Aven

Après quelques jours en famille, il était temps de rejoindre notre fameuse Maison de la Plage. Cette dernière se trouve à une vingtaine de minute de Quimper, que nous avons donc visité dans la matinée. Je n’ai pas pu rentrer dans l’imposante cathédrale qui était hélas fermée… Nous avons toutefois déjeuné aux Halles, dans une excellente crêperie qui fait à emporter : « la crêperie des Halles » !

Les petites rues de Quimper sont agréables et on y trouve de belles boutiques, concept-stores, etc. Je me suis bien sûr arrêtée déguster les macarons de Philomène, un classique ! Ils méritent amplement leur réputation.

Gourmandise à Quimper

Après cette balade, nous nous dirigeons vers la côte et plus précisément vers Combrit. La Maison de la Plage se trouve dans un joli quartier résidentiel. Face au portail, à notre arrivée, nous devinons une maison aux beaux volumes… Nous sommes chaleureusement accueillis par Anne, que je rencontre grâce à Stéphanie de Rives de rêves. Stéphanie répertorie sur son site des adresses pépites ayant pour thème l’eau : la mer, les rivières, les lacs, les étangs… Nous avons travaillé toutes les deux à l’organisation de cette semaine pour que je puisse mettre en avant des lieux présents sur Rives de rêve sur mon compte instagram et mon blog !

Un temps incroyable pour ce début de mois de mars 2021 !

Anne nous fait visiter la maison avec le sourire et en passant la porte d’entrée, nous sommes sans voix ! La vue sur la mer est imprenable. Le soleil est haut dans le ciel et se reflète sur les vagues. Nous sommes au pied de la plage Sainte-Marine. La maison est décorée avec un mobilier moderne, de couleur clair et qui permet d’apprécier les couleurs de l’extérieur. De beaux pins trônent dans les jardins aux alentours et l’herbe est bien verte. Des sièges blancs ressemblant à des nuages sont situés face à la mer et donnent envie d’immédiatement s’y installer avec un livre…

L’intérieur de notre fabuleuse maison

La Maison de la Plage est faite pour accueillir de grandes familles, des groupes d’amis. Elle possède 3 chambres, 3 salles de bain, un salon et une cuisine. Au total, 8 personnes peuvent y séjourner ! Nous choisissons la chambre parental au rez-de-chaussée, qui offre une vue large sur la mer. Nous avons déjà hâte de nous y réveiller !

La vue de notre chambre, au rez-de-chaussée

Nous y passons 2 nuits. Au fond du jardin, une petite porte mène directement à la plage. La maison est donc le lieu idéal pour se ressourcer dans un cadre idyllique, en profitant du jardin, d’un apéritif au coucher du soleil, d’un footing de bon matin…

Juste à côté, se trouve la jolie ville portuaire de Bénodet. Nous y passons une matinée, à longer la mer, passer près du port et admirer son joli phare. Nous allons également admirer les vagues à la Pointe de la Torche, que vous avez été nombreux à me recommander. Je dois vous avouer une chose : pendant tout le séjour, nous n’avons eu en tête que de passer du temps dans cette maison exceptionnelle ! Nous rêvons d’y revenir prochainement en vacances, avec des amis cette fois-ci pour exploiter son potentiel.

Le portail au fond du jardin menant directement à la plage

Tout est calme dans les environs de la Maison de la Plage, les nuits sont paisibles et reposantes. Le matin, j’ai pris mon thé les pieds dans le sable en regardant la mer. Quel luxe ! Hélas, le temps de partir est arrivé. Nous disons « à bientôt » à Anne et la remercions pour son bel accueil. Pour nous, les vacances sont bientôt terminées. Nous visitions avant de quitter le Finistère la jolie ville de Vannes. Charlotte, une amie rencontrée lors d’un instameet en Touraine, nous fait la visite guidée. Je trouve beaucoup de similitudes entre Vannes et Bourges, ma ville d’origine. Je ne peux donc qu’aimer !

Jolie Vannes

Le récit des vacances n’est pas tout à fait fini et j’ai encore un article à vous proposer ! Sur le chemin du retour, en direction de Tours, nous nous sommes en effet arrêtés une nuit dans le Pays de la Loire… Je vous en parle très vite.

Si vous cherchiez un endroit pour profiter de vacances apaisantes tout en ayant de nombreuses options de balades et visites, vous avez trouvé ce qu’il vous faut ! La Maison de la Plage saura vous conquérir…

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une nuit dans un house boat à Guidel-Plages

Vous avez peut-être précédemment lu mon article sur Larmor-Plage, le séjour continue à présent à Guidel-Plages ! La route de Larmor à Guidel s’est faite sous le soleil et le long de la mer, de quoi apprécier le trajet…

À Guidel, nous avions rendez-vous sur le port pour découvrir notre logement insolite pour la nuit. Vous connaissez ma passion pour ce type de logements : cabane dans les arbres, chambre troglodyte… J’allais donc en découvrir un nouveau à Guidel. Sur un port, vous avez peut être déjà une idée !

Le port de Guidel

J’ai donc retrouvé Flavie de l’agence Live avec qui j’ai travaillé en collaboration avec Stéphanie de Rives de rêves pour l’organisation de ce séjour. Stéphanie répertorie sur son site des adresses pépites ayant pour thème l’eau : la mer, les rivières, les lacs, les étangs… Nous avons travaillé toutes les deux à l’organisation de cette semaine pour que je puisse mettre en avant des lieux présents sur son site sur mon compte instagram et mon blog !

Ainsi, j’allais passer ma première nuit sur un bateau ! Un appartement sur l’eau même, car le bateau n’a pas de moteur et ne peut pas voguer, il reste à quai. D’où le « house boat » que vous avez lu dans le titre. Le port de Guidel offre une ambiance calme et apaisante, il n’y a pas beaucoup de passage. Nous avons simplement vu les propriétaires des bateaux autour de nous venus bricoler ou partir en mer.

Voici « Fleur d’Ò » !

La visite du bateau Fleur d’Ò vous a beaucoup plu sur Instagram, il faut dire que l’extérieur comme l’intérieur est superbe ! Tout est parfaitement aménagé, il y a même un étage où se trouve la chambre principale. Salle de bain, toilettes, cuisine aménagée et même petite terrasse… tout y est ! La chambre offre une vue à 360° sur le port. On y aperçoit même la petite plage qui se trouve juste derrière et où balades et baignades peuvent se faire facilement.

La plage se trouve à quelques mètres du bateau

Nous avons donc profité d’une soirée ensoleillée sur le bateau Fleur d’Ò, avec un apéritif sur la terrasse et une balade sur la plage juste avant le couvre-feu. Un restaurant à proximité proposait de la livraison à emporter nous nous sommes donc fait livrer le dîner. La nuit a été très calme et reposante. La literie est d’un confort absolu et vous ne serez pas dérangés par les voisins ! Nous étions tout seuls sur le port jusqu’au matin.

Le salon et la cuisine au « rez-de-ponton » !

Au réveil, nous profitons de la vue à 360° sur le port et apprécions le retour de la vie dans le port : pêcheurs, famille passant un moment sur la plage… Nous prenons le petit-déjeuner sur la terrasse également. Une parenthèse de bonheur !

C’était notre dernière nuit dans le Morbihan. L’étape suivante : le Finistère ! Vous suivrez bien sûr le reste de l’aventure dans un prochain article…

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Informations pratiques

  • Tarif : 170€ la nuit
  • Adresse : Port de plaisance de Guidel (56520)
  • Capacités d’accueil : 5 personnes
  • Pour réserver : ici
Mis en avant

Vue sur mer et appartement cosy à Larmor-Plage

La semaine dernière, je suis partie une semaine en Bretagne et c’est la première fois que je découvrais cette région ! J’ai partagé tout mon périple en story et en photos sur Instagram, quasiment en instantané comme j’aime le faire. Je sais que c’est un format qui vous plaît beaucoup ! À présent, il est temps de rédiger des articles pour vous proposer tous mes bons plans hébergements, visites et découvertes, afin de vous donner des idées pour vos prochains périples.

Nous avons commencé ce voyage par quelques jours à Larmor-Plage. De Tours, ça n’est pas si loin et nous sommes arrivés en début d’après-midi sous le soleil. En parlant de soleil, ce dernier ne nous a pas quitté de toute la semaine. Pour une première fois en Bretagne on peut dire que j’ai été bien accueillie ! À Larmor-Plage, nous logions dans un petit mais sublime appartement avec vue sur mer. Une petite visite, ça vous dit ?

Aussitôt arrivée, aussitôt installée !

Avant cela, sachez que toutes les adresses dont je vous parlerai pour ce séjour breton sont sur le site Rives de rêves. C’est par là qu’il faudra passer pour réserver ! Stéphanie, la créatrice de Rives de rêves, répertorie sur son site des adresses pépites ayant pour thème l’eau : la mer, les rivières, les lacs, les étangs… Nous avons travaillé toutes les deux à l’organisation de cette semaine pour que je puisse mettre en avant des lieux présents sur son site sur mon compte instagram et mon blog !

C’est donc grâce à Stéphanie que j’ai rencontré Flavie, la propriétaire de ce joli appartement à Larmor-Plage. Flavie gère une agence, l’agence Live, qui regroupe plusieurs logements qu’elle propose à la location. Nous y reviendrons d’ailleurs ensuite car j’en ai testé plusieurs ! Flavie est décoratrice d’intérieur et on le comprend immédiatement lorsque l’on rentre dans l’appartement…

Une vue à couper le souffle !

Tout est décoré avec simplicité mais beaucoup de goût et l’appartement est parfaitement aménagé et agencé. Nous sommes venus en couple et il était juste parfait ! Ce qui frappe bien entendu immédiatement lorsque l’on arrive au bout du couloir d’entrée c’est cette vue imprenable sur la mer ! C’est absolument exceptionnel. La chambre vitrée permet de profiter de cette vue directement au réveil.

La chambre

Finalement, le couvre-feu à 18H nous a un peu arrangé car nous avons pu vraiment profiter de l’appartement. La literie est très confortable, la douche spacieuse et il y a beaucoup de rangements. Même pour quelques nuits, je prends toujours le temps de m’installer, ranger mes affaires dans les placards et cacher les valises. Cela me donne vraiment l’impression de profiter à fond du lieu.

Le premier jour, nous avons décidé de découvrir la jolie ville qu’est Larmor-Plage. Nous avons trouvé pour un déjeuner tardif une crêperie faisant à emporter : Galet&co. En arrivant, deux jeunes hommes souriants, Antoine et Clément, nous accueillent et nous apprennent qu’ils ont ouvert il y a seulement trois semaines. Les galettes sont à composer et se dégustent en cornet : pratique et original ! J’apprécie aussi le fait qu’ils proposent du fait-maison, des ingrédients locaux et de qualité. Nous prenons donc notre commande à emporter et partons la déguster sur la plage. Un vrai régal ! C’est validé et nous savons déjà que nous reviendrons avant notre départ de Larmor-Plage.

Leurs milkshakes sont une réussite aussi !

Le lendemain, suite à vos nombreuses recommandations, nous prenons la voiture vers la presqu’île de Quiberon ! Je fais un petit passage à l’Office du Tourisme pour obtenir une petite carte avec les endroits à voir. Nous choisissons suite à cela de nous diriger vers la pointe du Percho et l’arche de Port-Blanc. Je l’avais déjà vu sur de nombreuses photos Instagram mais en vrai c’est également très impressionnant ! Au loin, des surfeurs aguerris tentaient de prendre les vagues et le soleil nous a encouragé à mettre les pieds dans l’eau. Début mars, elle était évidement gelée mais c’était un bon moment de détente et de rire.

L’arche de Port-blanc

Pour cette dernière nuit à Larmor, nous avons bien profité de ce cher appartement numéro 9, d’une bonne crêpe chez Galet&co et du reflet du soleil sur la mer. Dans le prochain article, on reste dans le Morbihan Sud mais nous changeons de destination…

Vous connaissez cette région ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Informations pratiques

  • Prix : pour l’ appartement numéro 9 en basse saison 700€, moyenne saison 800€, haute saison 1000€ / semaine
  • Adresse : 9 Promenade de Port Maria, 56260 Larmor-Plage
Mis en avant

Le Clos Ceres, une maison d’hôtes au coeur des vignes bourguignonnes

Je reviens tout juste d’un super séjour en Bourgogne que vous avez pu suivre quasiment en direct dans mes stories Instagram ! Je suis partie avec une amie, Raphaëlle, pour 2 nuits en chambre d’hôtes à Viré, près de Tournus et Cluny. Beaucoup d’entre vous m’ont écrit pour me demander comment nous nous étions organisées avec ces histoires de couvre-feu, de restaurants fermés… Avec cet article je vais vous expliquer que malgré ces contraintes il est tout à fait possible de s’aérer dans nos jolies régions en ce moment !

Les perces neiges tapissent l’entrée du domaine

Nous sommes arrivées en début d’après-midi lundi, sous quelques gouttes de pluie. Nous avions surveillé avec attention la météo et nous savions que les jours suivants, nous allions avoir un vrai temps de printemps… et du soleil ! En attendant ce dernier, nous avons pris nos marques au Clos Ceres et découvert les lieux et notre chambre.

La bâtisse date de 1820 et j’ai immédiatement un coup de coeur pour ses beaux volets bleus, son balcon en fer forgé blanc et sa véranda. Le parc est grand, boisé, et fleuri aux beaux jours ! Les propriétaires, Éric et Catherine, y font chambre d’hôtes depuis quelques mois. La particularité du Clos Ceres est qu’il est entouré de vignes. J’y reviendrai plus en détails ensuite…

Nous découvrons la chambre « Chapitre » où nous passerons les deux prochaines nuits. Elle est spacieuse, lumineuse et offre une superbe vue sur le parc. Dans la salle de bain nous trouvons une grande baignoire et une douche large. Très confortable ! Le soir, nous prenons un apéritif avec les propriétaires et prenons beaucoup de plaisir à découvrir leur riche parcours, leurs envies concernant leur maison d’hôtes, les projets en cours ou à venir… Nous avons même pu faire une partie de billard !

On se sent bien au Clos Ceres !

Le lendemain matin, le soleil est enfin là et nous ouvrons grand les fenêtres de la chambre pour en profiter. Nous descendons prendre notre petit-déjeuner, et vous savez que ce sont mes moments préférés ! Au Clos Ceres, vous profiterez d’un petit-déjeuner copieux mêlant le sucré (viennoiseries, confitures, pain et autres surprises) et le salé (fromage, oeufs…) . Les oeufs brouillés sont un vrai délice, j’aimerais savoir en faire des similaires… Avec Raphaëlle, nous décidons de prévoir le petit-déjeuner autour de 10H afin de le prendre à la manière d’un brunch. Nous sautons ainsi le déjeuner ce qui nous permet de nous balader en continu jusqu’au couvre-feu : très pratique.

Un petit-déjeuner copieux et délicieux

La question qui est beaucoup revenue au cours de ce séjour que je vous ai partagé est la suivante : comment s’organiser pour les repas alors que le couvre-feu est à 18H et que les restaurants sont fermés ? Vous avez la réponse pour le petit-déjeuner et le déjeuner. Alors pour le dîner ? Au Clos Ceres, dans la salle des petits-déjeuners et du côté de la maison dédiée aux chambres d’hôtes, il y a une cuisine. Éric et Catherine ont accepté que nous l’utilisions le soir, nous avons ainsi pu nous préparer des repas. Il y avait tout ce qu’il fallait. Alors pour les repas rassurez-vous, il y a des solutions !

L’autre question qui est beaucoup revenue : que visiter aux alentours malgré les mesures gouvernementales qui maintiennent fermés les lieux culturels ? Nous avons eu un programme très complet pendant ce séjour. Le voici en détail :

Le premier jour, nous avons commencé la journée par la visite de l’abbaye Saint-Philibert-de-Tournus. L’abbaye, considérée comme une église et non un monument, est ouverte. Vous pouvez y visiter l’intérieur dont la crypte, une chapelle au premier étage mais également le cloître ! La ville de Tournus est très jolie également, longez les quais le long de la Saône et explorer les petites rues.

Une très belle abbaye que j’ai étudié pendant mes études d’histoire de l’art ! Heureuse de la découvrir en vrai

Nous savions grâce à Éric et Catherine que la région est connue pour ses nombreuses églises romanes et qu’il existe des parcours pour les visiter. En partant de Tournus vers Cluny, nous avons donc décidé de nous arrêter dès lors que nous apercevions un panneau indiquant une église romane ! Cela nous a mené vers de beaux villages où nous avons également découvert un joli lavoir. Ces derniers sont aussi nombreux dans ce coin.

La lumière était superbe

Nous avons fini cette première journée en découvrant Cluny. L’abbaye, gérée par le Centre des Monuments Nationaux, est fermée au public jusqu’à nouvel ordre. Nous avons toutefois aperçu directement dans la ville les vestiges de ce mythique monument. Nous reviendrons ! Le centre de Cluny reste très agréable pour une balade et les haras nationaux en plein air offrent un beau spectacle.

Le deuxième jour, nous sommes restées aux alentours de la chambre d’hôtes et nous avons marché dans les vignes. La balade est très agréable ! Comme les vignes sont toutes proches, vous pouvez comptez sur Éric et Catherine pour vous organiser des dégustations de vins. Nous avons ainsi découvert le domaine Gondard-Perrin et sommes reparties avec d’excellentes cuvées.

Merci à Franz-Ludwig du Domaine Gondard-Perrin pour la visite et les explications !

Si vous doutiez du fait qu’il n’est pas possible de s’organiser de chouettes weekend en ce moment j’espère que cet article vous aura fait changer d’avis. Et s’il faut un dernier argument :

En venant de ma part au Clos Ceres, une bouteille de vin d’un domaine de la région vous sera offerte à votre arrivée !

Royal, non ?

Merci à Chloé, Catherine et Éric pour cette belle invitation !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Lecerf Joaillier, une bijouterie tourangelle au pied de la Tour de l’Horloge

Il y a quelques temps j’ai pu vous faire découvrir sur Instagram une très belle bijouterie à l’emplacement étonnant, précisément au 84 rue des Halles à Tours. Ceux qui connaissent bien la ville sont déjà passés devant l’imposante Tour de l’Horloge, vestige du XIIème siècle de l’ancienne basilique dédiée à saint Martin de Tours. Au pied de celle-ci, une belle vitrine attire l’oeil…

Une situation unique

Lorsque l’on passe le pas de la porte de la bijouterie Lecerf, on sent le poids des siècles au-dessus de nos têtes ! Les murs nous le rappellent immédiatement. J’ai tout de suite pensé que la tour devient ici une sorte d’écrin, qui abrite un véritable savoir-faire depuis 35 ans. Ce savoir-faire se transmet de père en fils.

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir le premier étage de la Tour de l’Horloge où Emmanuel et Jean-Baptiste Lecerf donnent vie à la médaille de Saint Martin. Peut être que des tourangeaux parmi vous la connaisse déjà ? Cette médaille a été créée à partir d’un sceau ancien du XIVème siècle, provenant du prieuré de Cunlhat, dans le Puy de Dôme. Rappelez-vous : Saint Martin est le saint qui a découpé son manteau pour le partager avec un nécessiteux. Un ancien prix de Rome, Jacques Devigne (médailleur et graveur) a également participé à la réalisation de cette médaille.

Les médailles sont frappées sur la presse à balancier datant du XVIIIème siècle

Outre la médaille de Saint-Martin, Emmanuel et Jean-Baptiste Lecerf travaillent les diamants, rubis, saphirs, émeraudes et pierres précieuses. Ils peuvent également réaliser des créations sur-mesure et ont a coeur d’être à l’écoute des besoins de leurs clients.

Lors de ma venue, j’ai découvert un bijou en particulier : une bague en argent massif ornée d’une pierre de Tahiti naturelle. Superbe bijou ! Une fois portée, elle est très élégante et affine la main.

©Lecerf Joaillier

La bonne nouvelle ? Nous organisons actuellement un concours sur mon compte Instagram pour vous faire gagner cette magnifique vague ! Rendez-vous par ici.

Une bague élégante et raffinée

Je suis très heureuse de pouvoir vous montrer le travail d’artistes joailliers passionnés ! Si vous ne les connaissiez pas encore, j’espère que leur de votre prochain passage près de la Tour de l’Horloge vous vous arrêterez admirer la vitrine…

Merci à Emmanuel, Jean-Baptiste et Hermine pour leur confiance et de m’avoir donné la chance de découvrir leur travail !

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Que faire en Touraine ?

Le format de cet article se différencie de ce que j’ai l’habitude de faire ! J’ai décidé de créer une liste de toutes les activités, visites, restaurants, logements que j’aime en Touraine. Les adresses citées sont toutes 100% testées et approuvées ! L’article sera mis à jour régulièrement. De quoi vous donner de belles idées pour votre prochain weekend ou vos prochaines vacances ! C’est parti…

  1. Le château de l’Islette

Dans ce château un peu moins connu que ses confrères, vous trouverez une ambiance romantique et un moment hors du temps près de l’Indre ! Le + : vous pouvez apporter votre pique-nique et vous installer dans le parc, avec cette vue par exemple…

2. Amboise

Amboise est un excellent spot pour passer un bel après-midi ! La ville ne compte pas moins de 3 châteaux et est très jolie. Mention spéciale pour les pique-niques avec vue sur le château royal.

3. La Bateliere sur Loire

Où dormir ? Eh bien, par exemple, dans cette adorable cabane à proximité des châteaux de la Loire comme Ussé ou Azay-le-Rideau ! Une pause nature dans un cocon très confortable.

4. La pâtisserie Poirier

Sur le chemin pour aller visiter des châteaux, vous pouvez vous arrêter déguster une délicieuse pâtisserie ! C’est aussi sur le chemin de la Loire à vélo 🚲

5. Château Gaillard à Amboise

Les agrumes 🍊 sont au cœur de l’histoire de ce château ! À Amboise on connaît bien le château royal et le clos Lucé, mais Château Gaillard vaut aussi le détour !

6. L’Affiné

Si vous êtes à Tours et que vous êtes fan de fromages, testez cette belle adresse où la qualité des produits est au rendez-vous !

7. La Villa de la Lunoterie

La Villa de la Lunoterie pourra vous apporter une pause détente à proximité du futuroscope ! Si ça peut intéresser les enfants entre deux châteaux…

8. Le clos-Lucé

Bien que l’entrée ne soit pas donnée, la demeure de Léonard de Vinci reste tout de même un incontournable.

9. Balade

Promenez-vous le long de la Loire, vers Rochecorbon ou sur l’île de la Métaierie ! Il y a de superbes spots l’été qui deviennent de vraies plages.

10. Tours

Vous trouverez à Tours des restaurants géniaux, de très belles boutiques et des lieux culturels épatants ! Le musée des beaux-arts, le CCCOD, la cathédrale et son cloître…

11. Le château de Ternay

Il vous faudra contacter les propriétaires pour visiter cette superbe demeure, en visite guidée ! La visite est très riche et vous serez très bien accueilli n’en doutez pas. Il vous rappellera peut être le château de Brézé avec ses douves profondes et son village creusé dans le tuffeau.

12. La Loire aux bouts des branches

Pour vivre l’expérience de la Loire, je vous conseille cette superbe activité qu’organise l’office de tourisme de Tours !

13. Le vin !

L’office de tourisme de Tours organise aussi des événements autour de la gastronomie.

14. Un tour en side-car ?

C’est ce que propose rétro Tours ! Vous pouvez le faire en ville ou bien en campagne.

15. La Table des Fées

Le château du Rivau est un lieu enchanteur où vous pourrez vous promener et aussi vous restaurer ! Attention, pensez à réserver.

16. La Loire à vélo

N’hésitez pas à emprunter cet itinéraire aménagé pour la découverte de la Touraine !

17. Les pique-niques

En bord de Loire, ce sont mes préférés ! Avec des produits locaux c’est encore mieux…

18. Chenonceau

Majestueux et incontournable !

19. Le jardin secret

Le restaurant gastronomique du château du Rivau a ouvert depuis peu et vous offrira un moment hors du temps… et un délice pour les papilles !

20. Maison Bigot

Une adresse incontournable à Amboise pour le petit-déjeuner, le déjeuner et même le goûter !

21. Loire Valley Lodges

Des Lodges d’exception se trouvent à 25minutes de Tours ! Un souvenir inoubliable.

22. Terra Alta

Vous préférez le spa nordique ? Les logements troglodytes ? Alors bienvenue à Terra Alta !

23. Troglodyte

Vous trouverez beaucoup de logements insolites et hôtels troglodytes dans la région !

24. Veigné

Si vous passez à proximité de Veigné arrêtez-vous chez « Les blés de demain », une excellente boulangerie !

25. La Tortinière

Ce magnifique domaine proche de Tours vous fera vivre l’expérience de la Touraine avec restaurant, piscine et des chambres superbes !

26. Montrésor

Ce village figure parmi les plus beaux de France et il mérite son titre ! Baladez-vous dans les rues, près de l’eau et profitez-en pour visiter son château.

27. Maison Paon

Voici une jolie boutique dans le centre-ville de Tours que j’adore ! Vous serez certains d’y trouver des pépites déco, mode, papeterie… et vous pourrez y déguster un thé ou un café.

28. Touraine vacances

Touraine vacances propose des pass de durées différentes qui vous apporteront des avantages dans des restaurants, boutiques, hébergements dans toute la Touraine !

29. Maison Caffet

Si une pause goûter s’impose allez aux halles de Tours (un incontournable également) chez Maison Caffet ! Les pâtisseries sont délicieuses et originales.

30. Chinon et sa forteresse

Voici la jolie vue de la forteresse de Chinon, qui se visite ! Vous pouvez aussi flâner en ville dans les petits commerces ou vous promener le long de la Vienne.

Retrouvez encore plus d’adresses en Touraine sur mes guides Instagram ici !

Mis en avant

« Maison Bréguet », quiétude art déco dans le 11ème arrondissement

Le 11ème arrondissement est de loin mon quartier favori pour de nombreuses raisons. Mes commerces et restaurants préférés s’y trouvent et je sais que je ne suis jamais à l’abri d’une nouvelle belle découverte. Ce fut le cas pour Maison Bréguet, un hôtel 5* dont la jolie façade bleu ciel cache de nombreuses surprises ! Je vous fait visiter…

La façade de l’hôtel

Au 8, rue Bréguet, vous tombez sur deux grandes portes : l’une mène à l’hôtel et l’autre au restaurant Maison Bréguet. Ce dernier se trouve au rez-de-chaussée. Vous tombez premièrement sur un très beau bar, où, hors mesures liées à la crise sanitaire vous pouvez déguster un cocktail maison créé par Nicolas de Soto (élu meilleur bartender du monde en 2014 !). Au fond du restaurant, une belle verrière ainsi qu’un patio se dévoilent. J’espère pouvoir vous écrire très vite une revue sur le restaurant, ce dernier étant hélas fermé au moment de mon passage, en attendant une possible ré ouverture le 20 janvier 2021. À savoir toutefois : le service en chambre est possible.

Le bar et le restaurant

Je découvre la chambre 308 où je passe ce séjour, c’est une chambre « junior suite » qui est dotée d’un petit salon, d’une belle salle de bain et dont la vue donne sur la cour intérieure et le patio de l’hôtel. La décoration fait très art déco, elle est épurée mais les tons de couleurs sont profonds. Les matières des meubles se complètent, la pièce est très cosy. Et l’immense lit fait la différence !

Bienvenue chez Maison Bréguet !

Le spa est compris dans la réservation et offre l’accès à une piscine pour faire quelques brasses, à un sauna ainsi qu’un hammam. Hors COVID, le lieu est accessible de 7H à 22H, tout comme la salle de sport. En temps de crise sanitaire, le spa est accessible également, il faudra cependant à votre arrivée réserver un créneau de 30 minutes. Le spa est un endroit splendide, les mosaïques bleus brillent et lorsque l’on s’approche on se rend compte qu’elles ont des reflets multicolores ! Un vrai moment hors du temps, en pleine capitale.

Le spa, côté piscine

En période de couvre-feu et à l’occasion des fêtes de fin d’années, l’hôtel propose plusieurs offres intéressantes que vous retrouverez à la fin de cet article !

Après une bonne nuit dans ce grand lit confortable, le petit-déjeuner est servi en chambre. Sa composition se commande via un papier à remplir puis à accrocher à la porte de sa chambre le soir. Beaucoup d’options sucrées et salées ainsi que de boissons sont disponibles. C’est donc l’occasion de profiter du joli coin salon de la suite !

Le petit-déjeuner, côté sucré…

Maison Bréguet est un très bel hôtel situé dans un quartier riche et animé. L’occasion de profiter d’un maximum de confort au coeur de Paris et au plus près de nombreuses activités. L’hôtel vous propose d’ailleurs un agenda culturel et de bonnes adresses à découvrir. Comptez sur les équipes pour vous guider au mieux en plus de leur accueil chaleureux.

Informations pratiques

Offre couvre feu du 16/12 au 19/01 à partir de 250€ TTC *+ 1 nuit
+ Un dîner Entrée plat ou Plat dessert hors boisson (jusqu’à 22h)
+ petit-déjeuner
+ accès au SPA pour une privatisation de 30 minutes
Package de Noël :Prix de la chambre
+55€ par personne : E+P+D et 1 coupe de champagne incluse
+ PDJ
+ 30 minutes accès au SPA
Annulable et modifiable sans frais jusqu’à 18H00, 24H avant la date d’arrivée. Si annulée plus tard ou en cas de non présentation à l’hôtel, la première nuit sans les extras est facturée.

Package du Jour de l’An :Prix de la chambre
+70€ par personne : E+P+D et 1 coupe de champagne incluse
+ PDJ
+ 30 minutes accès au SPA annulable et modifiable sans frais jusqu’à 18H00, 24H avant la date d’arrivée. Si annulée plus tard ou en cas de non présentation à l’hôtel, la première nuit sans les extras est facturée.
  • Réservation en ligne ou par téléphone au 01 58 30 32 31
  • Mail : contact@maisonbreguet.com
  • Adresse : 8, rue Bréguet 75011 PARIS

Merci à Maison Bréguet pour cette superbe invitation et la qualité de l’accueil !

Le patio

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Terra Alta Nazelles », entre insolite, histoire et nature

Dans la série « pépites » autour de Tours, je demande Terra Alta ! Certains d’entre vous ont déjà vu des images sur Instagram… Un article était cependant nécessaire pour évoquer ce lieu, il y a tant de choses à dire ! Et j’ai surtout beaucoup de photos à vous montrer. J’ai passé une nuit dans cet hébergement insolite plein de surprise, et si vous cherchez une idée de séjour dépaysant et romantique, vous êtes au bon endroit.

Une vue exceptionnelle !

Du centre de Tours, nous avons mis environ 25 minutes à arriver sur place. J’ai emmené mon meilleur ami qui était ravi de découvrir un nouveau lieu avec moi ! À l’arrivée dans le village de Nazelles-Négron, nous prenons un peu de hauteur pour arriver jusqu’au château. Car oui, Terra Alta est un hébergement insolite se trouvant sur le site du château de Nazelles. Vous allez vite comprendre…

Vous avez dit troglodyte ?

Une fois garés, nous découvrons la jolie cour intérieure du château. Ce dernier date de 1518 et est une ancienne demeure seigneurial. C’est pour mon coeur d’historienne de l’art un moment incroyable de découvrir ce lieu où on se projette facilement quelques siècles en arrière. Véronique et Olivier, propriétaires des lieux, nous accueillent et nous parlent de l’histoire de Nazelles. Il est à présent temps de découvrir le lieu où nous allons dormir

La coin chambre… avec sauna en fond !

Il faut gravir quelques marches avant d’atteindre Terra Alta. Le lieu porte bien son nom ! Nous découvrons un superbe logement troglodyte, décoré avec goût et très moderne. Le logement est une « suite » et est donc idéal pour les couples. Sont compris dans le séjour : le spa nordique sur la terrasse, le sauna à l’intérieur de la chambre et le petit-déjeuner… On peut dire que c’est un séjour exceptionnel !

Attardons-nous un peu sur le spa nordique. C’est la première fois que je découvre ce service dans un logement en Touraine. Ce dernier peut s’alimenter au bois et on peut dire que cela nous mets tout de suite dans l’ambiance ! Une fois à l’intérieur, nous ne ressentons plus le froid que de manière agréable et nous profitons de la vue sur la campagne

Et le coin salle de bain !

Comme Terra Alta se trouve aux portes de la forêt, nous en profitons pour explorer les alentours. C’est vraiment un lieu unique : nous montons du château vers la suite troglodyte, puis vers la forêt et il faut encore monter un peu pour arriver… à des champs et des vignes ! La promenade est riche en découvertes.

Les couleurs de l’automne persistent

Le soir, nous faisons le choix d’apporter quelques plats pour profiter de la kitchenette présente dans le logement. Pour ceux qui veulent dîner plutôt en mode restaurant, le château de Nazelles est en partenariat avec le château de Perreux, situé à quelques minutes. En temps de COVID, le restaurant de Perreux propose un dîner complet à commander… en bocaux ! Très original et sûrement délicieux.

La soirée est très agréable entre spa nordique, bruits de la forêt, trains lumineux passant dans la campagne et pause sauna… C’est exceptionnel d’avoir accès à tous ces services ! On en a bien sûr profité à fond… Quelques gouttes de pluie ne viennent même pas déranger ces moments, le spa prend une autre dimension et est tout aussi agréable.

La cheminée de la suite fume, le spa nordique également… Puis il est temps d’aller se coucher. Comme le reste du logement, rien n’a été laissé au hasard au niveau de la literie. Une nuit confortable nous attend !

Le lendemain matin, nous profitons d’un petit-déjeuner fait maison et local. Un bonheur ! Hors période de confinement, des tas d’activités sont disponibles à proximité du château de Nazelles : les châteaux de la Loire, Amboise, Tours et même des balades en cadillac ou voitures de collections avec Cadillac Expérience ou Cockpit41. Restez quelques jours pour vous faire de beaux souvenirs en Touraine.

De quoi se faire plaisir !
Visiter la Touraine de façon originale…

Il est à présent temps de partir mais ce séjour nous aura redonné repos et énergie. L’été, la piscine semi-troglodyte est également accessible… Restez connectés sur Instagram, il se peut que l’on vous prépare quelques surprises !

Informations pratiques

  • Prix : pour la Suite Terra Alta, 250€ avec spa nordique, sauna et petit-déjeuner compris. Des chambres d’hôtes sont également disponibles dans le château
  • Adresse : 16, rue Tue-La-Soif 37530 Nazelles-Negron (AMBOISE)
  • Téléphone : 02 47 30 53 79
  • Mail : info@chateau-nazelles.com

Alors, un séjour à Terra Alta, ça vous dit ?

Merci à Véronique, Olivier et Quentin pour cette belle invitation !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une semaine en Haute-Savoie

Avant de partir je ne connaissais que très peu cette région, j’y passais simplement en voiture pour me rendre en Italie par le tunnel du Mont-Blanc. J’aimais toutefois beaucoup ce que j’apercevais : les sommets enneigés, les petites cascades descendant les falaises, les beaux chalets… Je me disais souvent que c’était une région à explorer.

Nous sommes partis une semaine et nous sommes restés dans les alentours et les hauteurs de Taninges. Dans cet article, je vous explique où nous avons logé, notre programme et nos coups de coeur. C’est parti !

Il faut déjà savoir que, n’étant jamais allée à la montagne, je n’étais pas vraiment équipée ! Nous n’étions cependant pas encore en novembre, les neiges ne devaient pas pointer le bout de leur nez avant encore quelques temps. Eh bien, finalement si ! La météo a changé au cours des semaines et nous rencontrons 15 centimètres de neige à notre arrivée. Après quelques galères, nous atteignons notre chalet (le dernier du petit chemin évidemment, sinon c’est trop facile !) et nous entamons la soirée avec un mont d’or

Dans la nuit il a re neigé et lorsque nous ouvrons les volets le spectacle est incroyable… Oubliées nos aventures du dernier soir ! Nous logeons au chalet du Planey près de la station Praz-de-Lys et la vue est imprenable. Pour ce premier jour et pour profiter de cette belle neige, nous retrouvons un couple d’habitués du coin qui nous a aidé la veille afin de partir pour une randonnée. Ils nous ouvrent gentiment les portes du magasin de location d’équipements actuellement fermé (nous sommes hors saison) et une fois équipés par nos sauveurs, nous partons en direction du Lac de Roy.

Le Lac de Roy

Nous sommes partis environ 4h et la randonnée offre des points de vues imprenables sur la station Praz-de-Lys, le Mont Blanc et les montagnes qui l’entourent. Les raquettes nous ont bien fatigué et le repos s’annonce confortable dans notre chalet.

Le lendemain, la neige disparaît déjà. Nous partons donc moins loin et allons voir le « Banc du Planey » qui offre également une vue splendide sur la vallée. Le soir, nous apprenons que la France va être re confinée. Nous avons cependant l’autorisation de rester jusqu’au dimanche, les retours des vacances de la Toussaint n’étant pas pénalisés. En attendant le début officiel du confinement, nous prévoyons notre programme pour le jour suivant. Tout s’accélère !

Le banc du Planey

Nous décidons de visiter une fromagerie située aux Gets : la Fruitière des Perrières. Pendant deux heures, nous suivons la création du fromage l’Abondance. La Fruitière travaille en circuit court avec des producteurs de lait des environs. Ils produisent en plus de l’Abondance de la tomme, de la raclette et du saveur des Gets. Tout est en vente sur place et nous en avons évidement profité…

La confection du fromage « L’abondance »

L’après-midi, nous découvrons Annecy, son lac et ses canaux. Pour avoir vécu 8 mois à Venise, je reconnais effectivement des similitudes, en particulier quand on regarde en direction de l’église Saint-François-de-Sales ! Nous prenons d’ailleurs juste en face notre dernier verre en terrasse avant une durée indéterminée…

Annecy

Le soir, nous avons la chance de pouvoir nous régaler avec une fondue aux cèpes préparée par Isabelle, notre hôte au chalet du Planey ! Je n’avais mangé qu’une fondue il y a longtemps… Eh bien celle-ci était incroyable, un vrai délice. Le plat parfait pour une soirée à la montagne !

Plus une trace de neige…

Les deux derniers jours sont très ensoleillés, nous avons vraiment vu la montagne sous deux aspects bien différents. 15 centimètres de neige en arrivant et 16 degrés ainsi qu’un grand soleil en partant. La Haute-Savoie est une région superbe et nous espérons maintenant pouvoir revenir en saison, quand les pistes sont ouvertes et que les remontées mécaniques que nous avons vu immobiles pendant notre séjour fonctionnent à plein régime !

Vous connaissez la Haute-Savoie ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Le Château de Chambiers, une demeure historique au coeur de la forêt

Passer une nuit dans un château est une expérience, spécialement quand celui-ci à une situation exceptionnelle. Le Château de Chambiers est une demeure de famille du XVIIIème siècle se trouvant au coeur de la forêt du même nom. Le lieu a tout pour offrir un moment enchanteur. Visitons le ensemble…

La saison des cyclamens…

Nous arrivons à Chambiers un après-midi d’automne assez gris. Les grilles sont grandes ouvertes et l’on pénètre dans l’allée où le château se dessine au fond. Nous passons devant un joli pavillon qui, je le pensais au début, semble accueillir une petite serre.

Le Château de Chambiers est une demeure habitée, et nous rencontrons Anne et Elie Crouan qui en sont les propriétaires. Anne nous indique qu’il y a des chambres à l’intérieur du château mais c’est dans le petit pavillon d’entrée qu’elle nous conduit…Nous découvrons alors la « Suite du Pavillon de France » où nous dormirons cette nuit.

Le pavillon

De l’extérieur, ce que je pensais être une serre est en fait une salle de bain, entourée de verrière et offrant donc une vue sur la forêt. Nous entrons dans une pièce où se tient une jolie cheminée. Du petit bois est déjà prêt pour que nous puissions allumer un feu dès notre arrivée. La chambre se trouve à l’étage et le lit à baldaquin nous fait immédiatement voyager dans un autre temps. Par la petite fenêtre de l’étage, nous voyons le château.

Le salon
La salle de bain
La chambre

Nous profitons durant notre séjour de la table d’hôtes proposées par Elie et Anne. La propriétaire des lieux nous donne donc rendez-vous à 20H au château et nous conseilles en attendant de nous promener dans la forêt, accessible en quelques pas.

Effectivement, un chemin voisin de celui de l’entrée du domaine mène directement dans la forêt de Chambiers. Nous marchons jusqu’à un étang où se reflètent les couleurs automnales des arbres. L’un deux est d’ailleurs tombé dans l’eau et reste immergé, l’extrémité de son tronc toujours à moitié enraciné. Cela donne l’occasion de réaliser une petite séance photo

À notre retour, il est temps d’aller dîner. Nous nous rendons donc au château et découvrons une jolie table dressée avec bougies et décoration…Un vrai dîner aux chandelles ! Anne nous a préparé des plats composés d’ingrédients frais et un vin de la région, à l’effigie du château. L’omelette aux cèpes est un vrai régal et tombe parfaitement bien au retour de notre balade en forêt : un bon plat chaud et réconfortant ! Après manger, nous découvrons le château éclairé dans la nuit et rentrons dans notre joli pavillon.

Le dîner est servi !

Petite désillusion tout de même le soir : un problème électrique fait qu’il n’y a pas d’électricité dans la salle de bain. Nous allumons des bougies et le problème est réglé. D’autres apparaissent cependant : il n’y a pas assez de petit bois et le feu de cheminée et impossible à rallumer. Beaucoup de fumée s’en dégage et nous aérons souvent la pièce (il ne fait pourtant pas chaud dehors !). Enfin, l’eau chaude se coupe alors que nous sommes en train de régler la température du bain… Au lit, demain est un autre jour…

La literie étant très confortable, nous passons une très bonne nuit. Le matin, nous retournons au château prendre un bon petit-déjeuner : croissants frais, confitures maison, fromages… Le soleil est là et nous allons ensuite visiter les jardins, puis explorer à nouveau la forêt. Nous profitons de Chambiers jusqu’au début d’après-midi puis il est temps de partir ! Nous remercions vivement nos hôtes et reprenons la route vers Tours.

Petit-déjeuner au château…

La Château de Chambiers est donc un lieu idéal pour profiter d’une demeure d’exception pour une nuit ou plus. Les couples y trouveront leur bonheur (à conditions de ne pas rencontrer les mêmes problèmes que nous le soir, mais cela arrive !). Le château se dote également d’une très belle salle de réception pour tous vos évènements.

Informations pratiques

  • Prix : pour la Suite du Pavillon de France, 276€ la nuit puis de 138€ à 178€ pour les différents chambres
  • Adresse : Château de Chambiers – Route de Beauvau – 49430 Durtal
  • Téléphone : 02 41 76 07 31
  • Mail : info@chateauchambiers.com

Merci à Anne et Elie de cette belle invitation !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Savonnette », des produits d’accueil responsables et fabriqués en France

Je fais partie de ceux qui, à l’arrivée dans une location de vacances, prête beaucoup d’attention aux produits d’accueil. Je crois que nous sommes d’ailleurs de plus en plus nombreux à le faire ! En effet, si l’on fait attention chez nous, on remarque tout de suite les compositions moyennes ou les emballages peu scrupuleux envers l’environnement… Heureusement, La Savonnette a réuni toutes ces problématiques et cela va sans doute intéresser les propriétaires d’établissements qui me suivent par ici.

La Savonnette, qu’est-ce que c’est ? C’est une marque de produits d’accueil made in France à destination des airbnb, hôtels, gîtes ou encore chambres d’hôtes. La Savonnette veut, comme de plus en plus de monde, réduire son impact environnemental. Pour cela, une des solutions proposées est d’adapter la quantité en fonction de chaque établissement. Ecologique, économique, et pas de gâchis…

Un aperçu des produits

Eh oui, car une chambre d’hôtes et un hôtel d’une grande chaîne n’ont pas les mêmes besoins. Il est important que tous puissent s’approvisionner en produits pour un accueil de qualité. A savoir également, le but de cette production est d’être locale et responsable. C’est pour cela que La Savonnette produit sa gamme de A à Z en région Rhône-Alpes. Les emballages sont recyclés et recyclables. La gamme se compose de shampoing, gel douche, lait hydratant et même gel hydroalcoolique. Tout ce qu’il faut donc !

Les packagings sont épurés et jolis

A mon échelle je tente souvent de réduire mes déchets et d’opter pour des solutions éco-responsables mais lorsque l’on voit tout ce qu’il reste à faire cela peut être décourageant… Les initiatives comme La Savonnette montrent que tous les secteurs commencent à se bouger, d’une petite à une grande échelle !

Zoom

En conclusion et c’est également important : est-ce que ça sent bon ? Oh que oui ! J’ai pu tester ces produits et je les aime beaucoup : fleur de pommier, aloe vera… Ces ingrédients d’origine végétale et parfois bio ressemblent aux compositions que je trouve dans ma propre salle de bain. C’est le genre de produits sur lesquels j’aime tomber lorsque je séjourne quelque part.

Informations pratiques

N’hésitez pas à les contacter pour toute question !

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Loire Valley Lodges », une nuit magique au milieu des arbres

Si vous êtes assidus des blogs ou instagram sur le thème du voyage, il est probable que vous ayez entendu parler de Loire Valley Lodges ! Pour les autres curieux, il s’agit d’un complexe hôtelier unique en son genre, à une vingtaine de minutes de Tours, en région Centre Val-de-Loire. Son concept ? 18 lodges en pleine forêt ayant chacun été désignés par un artiste contemporain. Chaque lodge est également doté d’un jacuzzi sur une terrasse extérieure, pour une immersion au coeur de la forêt. Visitons ensemble ce lieu exceptionnel…

Le parc est peuplé de sculptures

J’ai visité la première fois Loire Valley Lodge lors de son inauguration en juillet 2020. La Touraine se voit ainsi dotée d’un luxueux concept qui n’a pas son pareil dans la région. La forêt comporte 300 hectares et se situe au niveau de la commune d’Esvres. Les propriétaires possédaient déjà la très belle maison ancienne qui sert actuellement d’accueil, bar et restaurant. Le complexe a été créé autour de ce noyau.

Les 18 lodges se trouvent donc immergés au milieu des arbres, mais restent proches du domaine. Nous nous sommes rendus en quelques minutes de marche au restaurant. Il est également possible de profiter de la piscine à l’orée de la forêt en été.

La piscine, au repos lors de notre passage

À notre arrivée, nous sommes chaleureusement accueillis par chaque personne croisée (coucou Mélodie si tu passes par ici !). On nous conduit dans notre lodge en voiturette électrique. Des vélos sont également prêtés pour ceux qui voudraient pousser la balade à la recherche des autres lodges et merveilles de la forêt. Notre lodge se nomme « Houppelandes« , conçu par l’artiste Elisabeth Riou, et nous avons eu le plaisir d’y trouver des tonalités vert d’eau et deux capes de tissus nous plongeant dans une belle ambiance.

Le lodge numéro 7

Nous profitons vite du jacuzzi avant le restaurant. La nuit tombe doucement, l’eau chaude et le bruit des oiseaux nous plongent déjà dans une profonde détente. Vient ensuite le moment de prendre la lampe torche prêtée par l’établissement pour rejoindre la maison d’entrée (la forêt n’est évidement pas éclairée !). Pour ceux n’étant pas familiers de cette ambiance nocturne rassurez-vous : on s’y sent bien et les chemins sont délimités.

Bonheur

La salle du restaurant « La Table » est très cosy, le mobilier est moderne et composé de matières naturelles ou au contraire de couleurs vives. Il est possible de s’installer près de la cheminée… très automnal ! Nous optons pour un menu complet : entrée, plat, fromage et dessert. Le chef, Hippolyte Delcher, propose une carte respectant la saisonnalité et privilégiant au maximum les produits locaux.

Malheureusement, ça ne sera pas un restaurant coup de coeur pour moi. Nous choisissons des verres au vin, bons, mais un peu timides. Mon plat principal, choux rouge garni de butternut, est également bon mais trop poivré. Le magret de canard fumé au douglas est cependant tendre, la cuisson parfaite et les plats donnaient tous envie.

Choux rouge garni de butternut, poêlée de girolles et huile persillée

Le reste de la soirée, nous profitons de la chance que nous avons de séjourner dans un tel lieu. Plongé dans la nuit, le lodge surplombe la vie de la forêt : nous entendons des sangliers. Il n’est pas rare de pouvoir observer des animaux à Loire Valley Lodges !

Le réveil, après une nuit calme et confortable, est exceptionnel. Nous choisissons de ne pas baisser les stores et le spectacle lent de la lumière du jour pénétrant la forêt est unique. Devant la porte du lodge, le petit-déjeuner attend dans un panier. Nous avons choisi la formule continental, assez classique, avec tout de même des produits locaux (yaourts, jus, compotes…).

Le petit-déjeuner

Après avoir profité des derniers instants dans ce beau lodge « Houppelandes », il est temps de partir. Le temps passe vite mais on repart avec de beaux souvenirs

Informations pratiques

Merci d’être de plus en plus nombreux à me suivre et à bientôt pour découvrir d’autres lieux exceptionnels !

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Réveil inoubliable
Mis en avant

Une journée dans la Brenne

Voici une partie de la région Centre Val-de-Loire que je n’avais pas encore évoquée sur le blog : la Brenne (36) ! Peuplée de près de 3000 étangs et accueillant une riche biodiversité, la Brenne est une pause nature idéale pour un weekend ou plusieurs jours. Le Comité Régional du Tourisme m’y a emmené pour une journée, et voici donc quelques idées d’activités pour votre séjour…

Nous sommes arrivés en début de matinée au Sanglier Hirsute, une résidence culinaire éco-responsable et également chambre d’hôtes. Nous y rencontrons Valérie Boisson, qui a travaillé au Ritz-Carlton, puis au Canada, en Grèce et enfin au centre de formation Alain Ducasse. Valérie propose au Sanglier Hirsute des ateliers cuisine centrés sur le local et les produits de saison. Le lieu est très chaleureux, nous avons même pu voir les chambres qui sont agréablement décorées. La maison est proche de la forêt et nous sentons sa fraîcheur lorsque nous pénétrons sur la terrasse extérieure.

La cuisine où se déroulent les ateliers
Une chambre à l’étage, vue sur la forêt

Il est à présent temps de se mettre aux fourneaux ! Valérie nous a préparé plusieurs recettes d’entrées à réaliser : cube de truite sésame et sauce soja/estragon, boulettes aux lentilles du Berry, sauce « Queso » au butternut et enfin mayonnaise amande. Nous avons ensuite la chance de goûter nos réalisations mais aussi de profiter d’un délicieux déjeuner. Si vous souhaitez séjourner quelques jours au Sanglier Hirsute, sachez qu’ils font table d’hôtes ! Et après avoir dégusté les mets de Valérie je ne peux que vous le conseiller…

Réalisation des boulettes aux lentilles du Berry
Et les voici dans leur version finale !

Après le déjeuner, nous nous sommes rendus à la réserve zoologique de la Haute-Touche. Je ne savais pas du tout qu’un lieu comme celui-ci existait dans la Brenne ! La réserve est rattachée au Muséum d’histoire naturelle à Paris. Le début du parcours se fait en mode safari, en voiture donc. Ensuite, il faut garer la voiture et plusieurs solutions s’offrent à nous pour profiter du parc : voiturettes électriques, vélos ou marche à pied. Le parc est donc accessible à ceux ayant des difficultés à se déplacer. Nous choisissons pour plus de confort la voiturette électrique.

Nous rencontrons les lémuriens, qui profitent eux aussi du soleil…

Accompagnés du directeur, Roland Simon, et de Patrick Roux, l’éthologue du parc, nous rendons visite aux animaux et bénéficions d’explications précieuses de la part de ceux qui connaissent le mieux les habitants de la réserve.

Voici les (bébés) cistudes, stars de la région

Pour finir cette journée déjà riche en découverte, nous nous dirigeons vers le château d’Azay-le-Ferron. J’ai le plaisir d’y découvrir une demeure dont l’atmosphère reflète la vie d’une famille du XIXème siècle ainsi que des domestiques. Le château ne se visite à l’intérieur qu’en visite guidée et deux parcours sont proposés : un parcours historique classique et un parcours où l’on découvre la vie des domestiques à cette époque (l’office, les couloirs secrets, les chambres dans les combles…). Nous découvrons un château extrêmement moderne où la famille bénéficiait notamment du chauffage central dans chaque pièce (même celles des domestiques !). Vous pourrez également y apprécier des tableaux et des meubles exceptionnels.

Un saut dans le temps…

En tant que grande fan du XIXème siècle et également de la série Downtown Abbey, ce château m’a fait voyager en ce sens. Il m’a aussi rappelé mon musée préféré à Paris : le musée Nissim de Camondo, qui témoigne également de cette époque. Si c’est une période que vous appréciez aussi, vous tomberez sous le charme d’Azay-le-Ferron !

Cet article était donc l’occasion de partager avec vous de chouettes idées de balades dans le Centre Val-de-Loire ! Mettre en avant nos régions reste pour moi une priorité, tant que le contexte actuel nous incite à ne pas voyager trop loin… La France a tellement de belles choses à nous offrir, j’espère avoir pu vous en convaincre à nouveau ici.

Vous connaissez la Brenne ?

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Le « Jardin Secret », nouveau restaurant gastronomique au Château du Rivau

Si vous connaissiez la très agréable « Table des fées » du Château du Rivau alors voici une bonne nouvelle : un nouveau restaurant gastronomique vient d’ouvrir ses portes au coeur du château ! Il se nomme « Jardin Secret » et se trouve au pied du féerique monument. Lorsque la saison le permet, le restaurant prend place sous la verdure, à l’abri d’une bulle transparente qui rappelle une chapelle végétale. Quand des jours plus froids arriveront, nous aurons le plaisir de pouvoir être installés dans les murs du château, au son du feu qui crépite.

Bienvenue au Rivau

En arrivant au Rivau à l’occasion du test de ce nouveau restaurant, j’ai découvert le lieu différent de la première fois où je l’ai vu. J’étais venue en été, il faisait chaud et les fleurs coloraient le lieu. Cette fois-ci, une couleur domine : l’orange des citrouilles ! L’automne est bien là et le Rivau s’imprègne de cette atmosphère chaleureuse.

L’automne est là !

Nous découvrons notre table, où la transparence du lieu nous permet d’admirer la nature et l’architecture du château. La salle est dans un endroit réellement privilégié : la magie du Rivau opère à nouveau.

Vue sur les jardins

Nous découvrons le menu composé de mise en bouche, entrée, plat et dessert. Le menu change à peu près tous les mois dans le but de respecter la saisonnalité des produits. Au Rivau, l’accent est mis sur les produits poussant sur place et les produits locaux. Le chef Nicolas Gaulandeau nous fait profiter de sa cuisine innovante et colorée, où les saveurs s’assemblent harmonieusement. Le Rivau abrite un potager mais également un jardin de plantes sauvages comestibles. Ces dernières se retrouvent aussi dans les différents plats proposés.

Nous entamons notre repas avec un vin pétillant du Domaine des Sanzay, réalisé selon la méthode ancestrale incluant une seule fermentation qui commence dans la cuve et finit dans la bouteille. Le vin se nomme « 400 » en hommage au grand-père du vigneron, que tout le village pensait peser 400 livres… Voilà pour la petite histoire !

On se sent bien dans ce Jardin Secret…

En entrée, je choisis l’oeuf parfait (crème de haricots blanc, champignons du moment et émulsion persillée). Je découvre à cette occasion qu’un oeuf parfait est cuit 45 minutes à 64 degrés… Patience et précision pour une meilleure dégustation ! C’est effectivement délicieux. Le maquereau (mariné et cuit à la flamme, sablé parmesan/curry, composée d’oignons doux à l’hélichrise orientale et vinaigrette fumée) est parfaitement cuit et superbement présenté. Les textures et les goûts s’accordent agréablement en bouche.

Oeuf parfait & maquereau en entrée

Pour le plat, nous choisissons le pavé de cabillaud (en viennoise d’herbes, mousseline et betterave et cru de fenouil, émulsion d’estragon/yuzu). À nouveau, il faut souligner le choix des produits et leur fraîcheur. J’attendais avec impatience le cheesecake à la rose et coeur de framboise. En effet, la collection de roses du Château du Rivau (450 variétés) est labellisée par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS). C’est mon parfum préférée et le cheesecake est mon péché mignon… Je ne suis pas déçue, le cheesecake est onctueux, léger et la rose se dévoile tout en douceur.

Cheesecake à la rose…

Le restaurant gastronomique du Rivau est donc pour moi un coup de coeur, et je le conseillerai pour deux raisons. Son emplacement est exceptionnel : nous avons la chance dans notre région d’avoir de si beaux châteaux, et il n’est pas toujours possible de manger dans un lieu aussi incroyable. La saisonnalité des menus est à présent pour moi un facteur très important, et l’on se rend compte que des produits différents mais poussant à la même époque s’accordent étrangement bien… Magique nature !

Merci à Caroline, Nicolas et toute l’équipe du Château du Rivau pour ce beau moment.

Informations pratiques

  • Menus à 40€ (sans les boissons)
  • 2 choix possibles à chaque étape du menu
  • Restaurant Gastronomique à 15 minutes de Chinon, 45 minutes de Tours et Poitiers
  • Réservation en ligne ou par téléphone au 06 59 06 86 33
  • De 12h à 15h (dernière commande 14h30) et 19h00 à 20h45 – Tarif Réduit de l’entrée pour les personnes réservant pour le déjeuner. Pas de tarif d’entrée pour le dîner car le château est fermé à 19h. 

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Le Grand Quartier », une immersion au coeur de la vie parisienne

J’habitais avant à quelques arrêts de métro du 10ème arrondissement et j’ai toujours aimé ce quartier. Son dynamisme et ses adresses pépites m’ont toujours attiré. Le redécouvrir grâce à l’hôtel Le Grand Quartier a été une grande joie ! Laissez-moi vous parler de ce lieu unique

L’entrée discrète de l’hôtel

Le Grand Quartier est un hôtel 4 étoiles situé à deux pas de la Gare de l’Est et du canal Saint-Martin. Lorsque l’on passe devant la façade donnant sur la rue, on ne peut se douter que l’édifice accueille un grand hôtel composé de nombreuses chambres, mais aussi un café, un restaurant, un rooftop… On pénètre directement dans la cour intérieure qui fait penser à un jardin citadin.

La cour intérieure, une coupure avec l’agitation de l’extérieur

Je remarque tout de suite le mobilier : un mélange de forme vintage mais composé de matériaux léchés, aux couleurs variées. L’intérieur du café offre un espace de coworking, et en effet le lieu donne envie de s’installer… Il faisait très beau lorsque nous sommes venus et de nombreux parisiens déjeunaient dans la cour à la décoration végétale.

Café & espace de coworking

Après un accueil chaleureux, il est maintenant temps de découvrir la chambre ! Nous sommes au deuxième étage et à nouveau, je tombe amoureuse de la décoration. Épurée mais avec son caractère, ainsi qu’une vue plongeante sur la cour intérieure. On s’y sent tout de suite bien. Originalité du Grand Quartier : il est possible de louer une chambre à la journée pour la transformer en bureau !

Le lieu a du génie car il s’adapte à un public varié : nous pensons certes tout de suite aux femmes et hommes d’affaires de passage à Paris, tout est adapté. Mais les chambres sont vastes, peuvent accueillir des familles (il y a des chambres communicantes) et le quartier se prête à la balade et à la découverte pour les touristes. C’est même l’idéal pour s’imprégner de l’ambiance d’un quartier parisien, que l’on soit ou non familiers de la capitale.

Je veux le même lit chez moi…

Après la découverte de la chambre, nous découvrons le rooftop situé au 4ème étage et qui est ouvert de 17H30 à 21H30, même aux parisiens qui ne sont pas clients de l’hôtel. Nous dégustons un cocktail (12€) au soleil, avec vue sur la mairie du 10ème arrondissement.

Soleil & cocktails

Le soir, nous retrouvons nos habitudes parisiennes autour d’un verre entre amis. Je vous note aussi une bonne adresse découverte par hasard : le Georgia Paris 10. J’y ai mangé ma meilleure « planche » de fromage : camembert rôti, burrata et scarmoza… Mes 3 préférés réunis. Le reste de la carte fait super envie, on reviendra !

Il est temps de retourner à l’hôtel, et lorsque nous arrivons le soir la cour intérieure est très animée, c’est agréable ! Le lit est immense et très confortable, ça n’a pas été difficile de passer une excellente nuit

Le lendemain, nous profitons de la formule petit-déjeuner, composée de produits frais et parfois même du quartier. On s’est clairement régalé et c’était copieux !

Généreux petit-déjeuner

Il est à présent temps de dire au revoir au Grand Quartier qui nous a si bien accueilli… Encore merci à toute l’équipe pour cette belle invitation.

  • Adresse : 15, rue de Nancy 75010 PARIS
  • Téléphone : 01 76 21 61 61
  • Mail : bonjour@legrandquartier.com
  • Tarifs : à partir de 157€, voir les prix par chambre ici

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une journée dans le Sud Touraine

Il y a des tonnes de choses à faire en Touraine, mais ça n’est pas forcément facile de se créer un programme sortant du lot… Avec cet article, je veux vous parler d’activités qui vous créeront de beaux souvenirs en pleine nature… Testées et approuvées ! J’ai pu découvrir ces activités dans le cadre d’un instameet organisé par l’Agence Départementale du Tourisme (37) et l’Office du Tourisme de Loches. C’est donc plutôt dans le sud de la Touraine que je vous emmène aujourd’hui !

Nous avons commencé notre programme avec une balade en trottinette électrique tout terrain Trottecow ! Rien à voir avec les trottinettes électriques que l’on peut croiser dans les grandes villes comme vous pouvez le voir… Elles sont très stables et permettent de passer dans les petits chemins en forêt. La balade a duré environ 2h et nous sommes passés devant des sites comme la chapelle et la chartreuse Saint-Jean-du-Liget.

Devant la chartreuse du Liget

La ferme de la Voisinière organise ces balades en forêt à trottinette. Sur place, il y a un également un gîte et bientôt un restaurant proposant des produits de la ferme ! C’est une belle idée d’endroit où profiter d’un weekend à la campagne et avec de nombreuses activités autour. Marion, notre guide, était juste TOP.

Pour le déjeuner, nous sommes retournés à Loches où nous avons mangé au restaurant Le Prosper, au pied de la Tour Saint-Antoine. La cuisine était fraîche et de saison, j’ai beaucoup aimé ! Mention spéciale pour la panna cotta figue…

Au pied de la Tour Saint-Antoine à Loches

Pour digérer, une autre activité nous attendait : un tour de 2CV organisé avec 2CV Légende Organisation ! Christèle est passionnée et nous a présenté nos trois bolides pour l’après-midi : Cap Sud (la bleue, ma préférée), Betty Boop et Simone. Nous avons pris la route jusqu’au Château de La Celle-Guénand, une magnifique demeure, puis j’ai conduit ! Christèle m’a expliqué le fonctionnement du levier de vitesse et c’était à mon tour de prendre le volant… Eh bien c’était un vrai plaisir ! Après une pause jus et gâteaux près du Grand Pressigny, nous sommes repartis vers Descartes.

Arrêt près du Grand Pressigny

Là-bas, nous avons terminé la journée par une balade en kayak. En soirée, nous avons dîné et dormi au Château du Rys, de très belles chambres d’hôtes dans un cadre champêtre idéal. C’est un lieu que je conseille à des groupes d’amis ou des familles. On s’y sent très bien et la propriétaire des lieux a un sens aiguisé de l’accueil. J’ai déjà envie d’y revenir !

Vie de château

J’espère avec cet article vous avoir donné envie de balade dans le Sud Touraine !

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Au fil de l’eau

Mis en avant

« Le mas d’Augustine », au coeur de la douceur et la sérénité du Sud

Parfois il arrive d’avoir un coup de coeur pour un lieu avant d’y être physiquement. Cette impression que oui, ça va être bien ! La certitude s’est avérée juste lorsque je suis arrivée au Mas d’Augustine.

Depuis quelques jours en Touraine, le ciel était gris et l’été semblait toucher à sa fin avant terme… Lorsque nous sommes arrivés dans le Sud, c’était comme retrouver l’été, ou plutôt l’avoir rattrapé ! Après un réveil très matinal et une bonne matinée de conduite, la chaleur était de nouveau présente et les paysages avaient changé.

Nous étions dans le Sud, et bien décidés à découvrir les alentours de notre chambre d’hôtes (mais aussi profiter du lieu !), située près d’Uzès dans le Gard.

Bienvenue au Mas d’Augustine

Après être entrés dans un village abritant de jolies maisons de pierres, nous arrivons au Mas d’Augustine en début d’après-midi. Nous y rencontrons Catherine, qui nous invite à entrer. Catherine a repris ce lieu quelques temps auparavant et y mets déjà tout son coeur. Cela se ressent dans son accueil et dans chaque moment passé avec elle durant notre séjour.

La piscine et la lumière de fin d’après-midi

Nous visitons tout d’abord l’extérieur du mas. La piscine est sublime, je craque également pour la belle terrasse ombragée à l’étage. La pierre et ses couleurs chaudes apaisent le regard et le ciel bleu sans nuage encadre cette architecture massive mais à taille humaine.

Nous découvrons l’intérieur…

Il est alors temps de découvrir l’intérieur du mas et bien sûr notre chambre… La décoration est sublime, tout a été pensé avec goût. Notre chambre se nomme « La Magnanerie », Catherine nous montre également « L’Atelier » et « Le Verger ». Chaque chambre a son identité, la notre se démarque par ces tons rosés et une jolie baignoire en face du lit qui laisse rêveur. Toutes les douches sont immenses et promettent des moments de détente, accompagnés des délicieux produits de bain au parfum de rose choisis également avec soin.

« La Magnanerie »

Comme la chaleur est au rendez-vous, nous profitons de la piscine pour ce premier après-midi. Le soir, nous décidons d’aller découvrir Uzès qui se trouve à 15 minutes en voiture. Nous dînons au restaurant Margarita, sur la Place aux herbes, éclairée et animée. Le centre est très joli et de nombreux glaciers permettent de faire une faire une pause sucrée… Nous avons notamment pris une glace à La Fabrique Givrée.

Détente…

Le lendemain après-midi, nous visitons le village de La-Roque-sur-Cèze, qui fait partie des plus beaux villages de France. Juste à côté, à une vingtaine de minutes à pied, se trouve les cascades du Sautadet. Nous ne nous attendions pas à un tel spectacle… L’eau a creusé plusieurs mètres plus bas des galeries sinueuses (et aussi dangereuses !) où se baignent les touristes et habitants de la région. Nous les avons rejoins et les photos parlent d’elles-même…

Les cascades du Sautadet

Le dernier jour de vacances fut pluvieux et nous avons donc profité du mas et des dernières heures dans la région. Un passage à la boutique Haribo juste à côté d’Uzès rappelle des souvenirs d’enfance. Je ne connaissais pas du tout le Gard et ces quelques jours donnent très envie de revenir !

Petit-déjeuner de rêve : produits frais et locaux au menu !

Si vous voulez découvrir la région, pensez à séjourner au Mas d’Augustine, vous vous y ferez de beaux souvenirs, comme nous… Encore merci à Catherine et Thomas pour cette belle invitation.

Mas d’Augustine

  • Adresse : 103 Ravel, 30580 La Bruguière
  • Téléphone : +33 6 58 11 83 24 / +33 9 75 29 51 23
  • Mail : masdaugustine@gmail.com
  • Tarifs : réservation pour minimum 2 nuits, les 2 nuits 320€ (petits-déjeuners compris)

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Loire à Vélo », un voyage unique au cœur de la France

Avez-vous déjà entendu parler de la Loire à Vélo ? Habitant à Tours, ce parcours est souvent évoqué autour de moi et surtout, je croise aux détours de mes trajets dans la région ceux qui ont choisi de le suivre, pour un jour ou plusieurs… La Loire à Vélo est un itinéraire cyclotouristique parcourant 900 kilomètres, qui relie Cuffy (près de Nevers) à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique). Grâce au soutien de l’Europe, tout y est adapté aux vélos et sécurisé, on y découvre ainsi le patrimoine naturel et historique des différentes régions traversées.

Un long fleuve tranquille

La Loire à Vélo passe par Tours mais également par Amboise, Saumur, et toutes ces villes le long du fleuve qui nous offrent notamment de superbes châteaux ! Vous connaissez mon amour pour ces villes et ces architectures… j’aimerais vraiment suivre le parcours sur plusieurs jours ou semaines ! Il faut s’imaginer parcourir l’itinéraire, découvrir les différentes étapes, s’arrêter pour pique-niquer, découvrir des chambres d’hôtes (vous connaissez aussi cette passion que j’ai !) et des produits locaux. La Loire à Vélo accueille 1 million de visiteurs par an, c’est donc aussi l’occasion de faire un voyage enrichi de rencontres.

S’arrêter pour un pique-nique

Dans une volonté d’offrir un parcours toujours plus valorisé et confortable, l’Europe et la région Centre-Val-de-Loire se sont unies. Avec ce soutien, La Loire à Vélo peut bénéficier d’encore plus de visibilité et peut accueillir de nouveaux visiteurs. L’avantage de La Loire à Vélo est que tout le monde peut entreprendre ce voyage : seul, en couple, en famille, entre amis… Et pour la durée que l’on souhaite.

Vous aimeriez envisager un voyage comme celui-ci, en vélo ? Peut-être même que vous l’avez déjà fait ?

Coucher de soleil ligérien

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« 7 Vins / 7 Jardins », découvrir la Touraine autour d’un verre

La quatrième édition de cette série d’évènements vient d’être lancée, et j’ai pu assister à la première date grâce à Tours Val de Loire Tourisme ! Le principe ? Découvrir un vignoble de la région au rythme d’une dégustation de produits locaux. Nous sommes accompagnés dans la dégustation où tous les sens sont mis à contribution. Je vous raconte mon expérience en détail !

La première date s’est déroulée dans le jardin de la Préfecture, en plein centre de Tours et au pied du Palais des congrès. Le rendez-vous est fixé à 18h30, nous sommes accueillis par Christophe, oenologue et guide sensoriel. Avec lui, Rémi Cosson, viticulteur, qui nous fait aujourd’hui découvrir ses vins blancs moelleux. Véronique Roy nous présente également de bons fruits frais provenant de son exploitation.

Les participants repartent avec leur verre souvenir

Sur la table, nous trouvons également des miels issus du Rucher de la Dame Blanche. Michael Preteseille propose des miels issus de différents châteaux et sites de la région, comme Chédigny. Du Sainte-Maure de Touraine accompagne également la dégustation.

Le Clos Lucé, le château du Rivau, Chédigny…

Pour commencer, Christophe nous invite à écouter nos sens et à décrire le plus possible les notes que nous pouvons reconnaître. Avant de déguster un produit, nous utilisons donc notre odorat pour poser des mots sur les odeurs et les différents souvenirs qu’elles peuvent nous rappeler. Nous goûtons plusieurs vins servis par Rémi Cosson et les associons à différents produits. Nous prenons le temps de découvrir ces sensations et ce que chaque aliment peut apporter à un vin.

Les herbes aromatiques de Benoist Ripault

Rémi Cosson nous fait également découvrir son AOC Touraine-Noble-Joué, la seule en France pour laquelle sont assemblés les trois pinots : pinot meunier, pinot gris et pinot noir. J’apprécie ce type de dégustation car c’est l’occasion de mieux connaître le vin et ses particularités, sans aucune pression ! Rémi répond patiemment à nos questions et tente de nous transmettre au mieux les spécificités de son domaine.

Mon péché mignon !

La fin de la dégustation approche et c’est l’occasion de discuter avec les producteurs et partenaires. Il est également possible d’acheter du vin et des produits locaux sur place. 7 Vins / 7 Jardins se décline également en 7 Vins / 7 Châteaux ! L’ambiance doit être différente mais l’expérience tout aussi enrichissante.

Pour vous inscrire aux prochaines dates de 7 Vins / 7 Jardins, voici le lien direct : ici. Vous pouvez également contacter l’Office du Tourisme au 02 47 70 37 37.

À très vite pour de nouvelles découvertes,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Villa de la Lunoterie », un gîte où se ressourcer dans la Vienne

Louer un gîte avec des amis ou de la famille, nous l’avons pour beaucoup d’entre nous déjà fait ! J’ai été invitée à découvrir la Villa de la Lunoterie, dans la Vienne (86), à environ une heure de Tours. Nous avions le gîte « Soie du Meslier », pouvant accueillir 2 à 6 personnes. J’ai eu un vrai coup de coeur pour l’endroit que je vous recommande à tous, et voici pourquoi :

Au milieu des champs…

Nous avions choisi le bon jour pour aller à la Villa de la Lunoterie : 32 degrés annoncés ! Et nous savions que la piscine nous attendait… Nous avons pris la départementale et nous sommes passés par Sainte-Maure-de-Touraine. L’occasion d’acheter du bon fromage sur le chemin du retour, à la ferme La Haute Piltière, conseillée par l’Office du Tourisme de Saint-Maure-de-Touraine.

Il nous restait encore 15 minutes de trajet et la campagne se faisait de plus en plus belle : le gîte est vraiment au milieu des champs et des bois. Nous passons le portail et nous garons dans la cour. Le lieu est entouré par un centre équestre et il est donc possible d’organiser des balades à cheval !

La petite dernière née il y a un mois !

Mario nous fait faire le tour de la propriété et nous explique ses futurs projets. L’ouverture est en effet très récente ! Deux chambres d’hôtes sont en cours de création ainsi qu’un gîte pouvant accueillir 10 personnes. Chaque gîte à son entrée indépendante et un accès direct à la terrasse avec piscine.

Sublime endroit

Nous avons passé l’après-midi entière à se prélasser à la piscine, quel plaisir ! Avec les chevaux autour et la campagne à perte de vue… il faut vraiment rester plusieurs jours pour profiter de tout. Le soir, nous commandons une pizza dans le village d’Oyré, à un camion qui passait justement ce soir là. Un repas simple mais très apprécié au bord de la piscine…

Dans la soirée, nous avons l’occasion de visiter le Centre Equestre. Cassandre, 11 ans, experte des lieux, nous guide ! Les chevaux sont superbes : nous ferons une balade la prochaine fois, c’est décidé.

La nuit s’est très bien passée, pas un bruit ne nous dérange et la literie est de très bonne qualité. Le gîte est équipé et bien décoré, entre le charme de la vieille pierre et un mobilier plus moderne.

Le gîte « Soie du Meslier »

Le matin, nous profitons sur la terrasse d’un petit-déjeuner royal : pain, viennoiseries, confitures, miel de la région (dont du miel à la noisette, un délice !), jus d’orange pressé, gâteau, thé et café…

Un régal…

L’accueil de Mario et le charme du lieu en font un endroit parfait pour profiter de vacances entre amis ou en famille ! Je vous laisse comme d’habitude toutes les informations pratiques pour une réservation :

La Villa de la Lunoterie

  • Adresse : La Lunoterie, 86220 OYRE
  • Mail : villadelalunoterie@gmail.com
  • Téléphone : 06 15 66 02 78
  • Tarif : Gîte Soie du Meslier, capacité 2-6 personnes, 230€ (prix dégressifs, sans petit-déjeuners)

Réservations par mail, par téléphone et sur Airbnb (le site est en construction)

Vous louez parfois des gîtes pour les vacances ?

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« L’Affiné », une adresse pour les amoureux du fromage

Si vous êtes comme moi de grands amateurs de fromage, cet article va vous donner faim ! L’Affiné se situe à Tours, rue Colbert, et existe depuis 15 ans. Arnaud, son créateur, met beaucoup de coeur à offrir à sa clientèle des fromages de grande qualité : il travaille en effet avec Pascal Beillevaire, maître fromager, et cela assure une attention toute particulière portée aux produits, du producteur au consommateur. Nous sommes allés un soir découvrir l’Affiné et voici le retour de notre expérience !

Le restaurant

Lorsque nous arrivons rue Colbert à proximité de l’Affiné, notre oeil est attiré par sa devanture. Celle-ci possède un certain cachet, avec ses lettres allongées et une belle couleur orange. Juste en face du restaurant, se trouve la cave – épicerie fine.

La cave – épicerie, juste en face du restaurant

Nous nous installons et la décoration épurée donne un côté cosy et très agréable au lieu. Après un apéritif pétillant et une mimolette offerte à picorer, nous commandons une spécialité du lieu : un plateau de fromage.

Nous choisissons le plateau à déguster en duo : composé de 25 fromages (39.00€) ! Et pas n’importe lesquels… comme je vous l’expliquais plus haut, ils sont choisis sur le volet. Nous commandons également un verre de vin rouge et attendons tranquillement notre commande, avec la vue sur le comptoir et ses dizaines de fromages prêt à être dégustés, sous cloche.

Miam !

Le plateau arrive, accompagné de salades et de pain, et il est difficile de ne pas être impressionné ! Nous avons hâte de tout goûter… Avant cela, Arnaud nous décrit ce qui se trouve devant nous. Chaque fromage est nommé, et il y a une règle à suivre : il faut les manger dans le sens des aiguilles d’une montre, du plus doux au plus fort. Nous nous prêtons donc au jeu !

25 fromages à déguster, c’est parti !

Nous apprécions réellement notre dégustation, entre découvertes de fromages inconnus et plaisir de redécouvrir nos préférés avec une très grande qualité. Cette dégustation/repas change de ce qu’on a l’habitude de consommer dans les restaurants servants du fromage. Toutefois l’hiver, on peut retrouver des plats « classiques » mais toujours de qualité exigeante comme le Mont d’Or ! Pour ceux qui auraient peur de se lancer avec un plateau, d’autres plats sont disponibles à la carte.

Pour moi, ça ressemble au paradis…

Nous apprécions ensuite un dessert : panna cotta et nougat glacé, et il est temps de repartir ! Je conseille l’Affiné pour une expérience gustative complète autour du fromage. Les prix peuvent surprendre, mais ils résultent d’une collaboration étroites entre acteurs soucieux de mettre en valeur ce patrimoine gastronomique dans toutes les étapes de sa production.

Côté cave et épicerie, vous pouvez manger façon « table d »hôtes » ou louer l’endroit pour un évènement.

Le côté cave – épicerie

Petit bonus : si vous possédez un pass Tour’n, une coupe de bulle du moment vous est offerte !

L’Affiné

  • Horaires : 12H00-13H30 / 19H00-22H00 fermé le dimanche et le lundi
  • Adresse : 66 & 73 rue Colbert 37000 TOURS
  • Téléphone : 02 47 61 32 34

Y-a-t’il des fans de fromage parmi vous ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Sensoa massage », un moment hors du temps au pied de la Loire

S’offrir un massage après une période de stress ou simplement pour prendre du temps pour soi… j’aimerais avoir ce reflex plus souvent ! J’ai pu tester un massage californien dans un institut situé à Saint-Cyr-sur-Loire, à quelques minutes de Tours, « caché » dans un endroit idéal pour la détente. Je vous emmène donc avec moi, à travers cet article, chez Sensoa massage.

Lorsque je suis allée rencontrer Nathalie, je sortais d’une nuit dans une cabane dans les arbres à la Batelière sur Loire… j’étais donc dans un bon mood, comme on dit ! Toutefois, les effets du confinement ou du stress en général se ressentaient encore dans mon corps : j’avais souvent les épaules douloureuses ou quelques douleurs de dos. Je me sentais parfois un peu tendue.

En arrivant sur le quai des maisons blanches, on aperçoit, tout près, la Loire. Pour accéder au salon, il faut descendre sur les quais par un petit escalier. Le salon se trouve là, à deux pas du fleuve. La vue est superbe. Une petite rue passe devant les fenêtres de l’institut, où joggeurs et promeneurs profitent de la nature. La porte est ouverte et Nathalie m’accueille avec le sourire : la séance va maintenant commencer !

La vue privilégiée du salon

Nathalie a l’habitude de commencer tout d’abord par un petit talk, avant tout massage. C’est l’occasion de parler de nos émotions, des soucis qui peuvent être mentionnés et de ce qu’on recherche finalement en venant ici. Comme je ne connais pas très bien les différents massages, Nathalie prend le temps de m’expliquer ce qu’elle propose. Suite à notre petite discussion, nous choisissons le massage californien, idéal pour un moment « cocooning« .

Je choisis une huile, India flower, qui m’inspire et nous pouvons commencer. Durant le massage, j’étais ravie d’avoir réussi à lâcher prise ! J’ai senti mes pensées aller loin, et j’ai profité d’une profonde détente. Je ne me suis pas endormie mais je n’étais « plus là » pendant un moment, et ça fait du bien de déconnecter !

Le salon est joliment décoré

Après cette pause détente, nous discutons avec Nathalie et j’apprends qu’elle fait également de la réflexologie plantaire. J’avais, il y a quelques années de cela, déjà fait une séance et si sur le moment je n’y avais trouvé « qu’un » moment bien-être, j’ai compris plus tard que la personne avait identifié des petits soucis de santé qui ne se sont révélé que plus tard… Je reviendrai donc voir Nathalie pour la réflexologie plantaire : ça vous intéresserait d’en savoir un peu plus ?

Les différentes huiles aux senteurs envoûtantes

Voici à présent toutes les informations nécessaires pour vous offrir un moment détente chez Sensoa massage :

Sensoa massage

  • Adresse : 9 quai des Maisons Blanches, 37540 Saint-Cyr-sur-Loire
  • Téléphone : 06 28 91 25 28
  • Tarifs : ici

Vous vous offrez parfois des moments bien-être comme celui-ci ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Dormir dans une cabane dans les arbres, mon expérience à La Batelière sur Loire

Si je croise régulièrement ce concept de logement insolite, je n’avais pour ma part j’avais dormi dans une cabane perchée ! J’enviais les petit-déjeuners en hauteur, hissés par une poulie dans un joli panier… Grâce à La Batelière sur Loire, située non loin de Tours, j’ai pu tester cette expérience pour la première fois.

Voici la terrasse et ses deux transats !

Le site se trouve dans un lieu idéal : au milieu des châteaux de la Loire et au pied de celle-ci. C’est d’ailleurs pour cela que vous avez le choix entre dormir dans un bateau, amarré sur le fleuve, ou dans une cabane ! Il y a deux cabanes et deux bateaux : l’un est adapté pour 2 personnes et le second pour 4-5 personnes. Vous pouvez même choisir de loger dans un gîte de charme 4 étoiles, également présent sur place.

Notre cabane perchée à 8m de hauteur

Nous avons donc choisi la cabane, et lorsque Selma nous la fait découvrir, un sentiment de petite euphorie nous envahis ! Les restes des souvenirs d’enfants resurgissent mais cette fois-ci on est face à une vraie cabane, et totalement fonctionnelle. Nous dormons dans la Cabane du Verger, adaptée pour 2 personnes.

Le temps n’est pas ensoleillé et la pluie nous guette mais nous réussissons tout de même à manger sur la terrasse, au milieu des arbres et des bruits de la nature. C’est un vrai bonheur !

Notre salle de bain

Lorsque l’obscurité envahit le parc boisé où nous nous trouvons, nous rentrons profiter de l’ambiance intimiste de la cabane. Comme il n’y a aucune lumière aux alentours, la cabane est l’endroit idéal pour admirer les étoiles ! J’aime particulièrement le fait que le coin nuit est dans la partie basse de la cabane. Il faut emprunter l’escalier quelque peu exigu et se glisser dans la chambre, où l’on ne peut pas se tenir debout. Une fois arrivé dans le lit (très confortable), on se sent comme dans un cocon. Attention, si l’autre n’est pas encore couché et marche au dessus, les craquements et grincements du bois se font ressentir… après tout, nous sommes dans une cabane !

Bonne nuit !

Nous avons passé une nuit excellente avec le bruit de la pluie et le son de la nature au petit matin. À 8H30, nous nous levons pour récupérer un panier, au bout de la poulie, contenant nos petit-déjeuners… Ils sont composés de viennoiseries fraîches, ainsi que de produits locaux (jus, yaourt…). Une pointe de soleil nous accompagne dans la matinée et nous permet d’à nouveau profiter de la terrasse.

Un moment emblématique : hisser le panier du petit-déjeuner !
Local et délicieux !

Après avoir bien profité à nouveau de la cabane, il est temps de partir ! Je conseille à tous cette expérience, pour une occasion à fêter ou simplement une envie de nature. Si la cabane du verger est pour les couples, la cabane du pêcheur est, elle, adaptée aux familles.

Tarifs pour notre expérience : 160€ la nuit dans la Cabane du Verger ainsi que 20€ pour les petit-déjeuners. Des paniers apéritif ou dîner peuvent également être pris en option. Un accès au SPA (jacuzzi/sauna) peut également être réservé.

Sur mon compte instagram, je vous fait visiter la cabane en vidéo IGTV : ici !

Vous avez déjà profité d’un hébergement insolite ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une bonne adresse pour le goûter : la Pâtisserie Poirier !

Vous savez à force que je suis une fan de pâtisseries et gâteaux en tout genre… Depuis mon arrivée à Tours, je cherche des endroits cosy pour le goûter et aujourd’hui j’ai trouvé une petite pépite : Pâtisserie Poirier ! Elle se trouve à Montlouis-sur-Loire à une quinzaine de minutes en voiture de Tours. Et voici ce que vous pouvez y trouver…

Je rejoins mon amie Raphaëlle sur la place François Mitterand au coeur de Montlouis-sur-Loire, là où se trouve notre adresse. La pâtisserie se trouve dans une ancienne ferme vigneronne restaurée. Nous découvrons une jolie terrasse qui promet de bon moment lorsque le temps le permet. Avec ces giboulées (de juin ?) que nous avons en ce moment en Touraine, il vaut mieux pour nous nous installer à l’intérieur.

La semaine précédente, j’avais discuté avec Camille, la gérante de cette jolie pâtisserie, et j’avais déjà repérer ma pâtisserie favorite : l’opéra au matcha ! Raphaëlle choisit une nouveauté : la charlotte au chocolat et nous accompagnons le tout d’un thé Damman.

Opéra matcha : crumble pistache chocolat blanc, mousseline au thé matcha, ganache citron vert, biscuit joconde au thé matcha et poudre de pistache

Nos deux gâteaux sont excellents. Pour les fans de matcha, l’opéra vous plaira à coup sûr ! Je le déguste avec un thé aux agrumes que Camille me conseille, et non pas un thé au jasmin qui peut s’avérer trop marqué avec le matcha (déjà bien particulier, mais j’adore !).

Camille a l’habitude de proposer des nouveautés pour varier sa vitrine. Des classiques restent toujours mais je trouve l’idée de découvrir de nouveaux goûts à mon prochain passage séduisante !

Charlotte au chocolat

Je choisis de ramener un cheesecake passion : biscuit spéculos, mousse cheesecake et insert passion et physalis pour prolonger l’expérience à la maison.

Le samedi et le dimanche, vous pouvez venir pour le brunch (il faut réserver) ! Oh et la boutique se situe sur l’itinéraire de la Loire à Vélo, pour une pause bien méritée… J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette belle adresse à deux pas de Tours. En tout cas, moi, j’y retournerai bientôt !

Pâtisserie Poirier

  • Horaires : 10H – 19H
  • Adresse : 2, place François Mitterrand 37270 Montlouis-Sur-Loire, Centre, France
  • Téléphone : 02 47 80 92 19

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca